Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 12:26

Ça, y est, cette saison 2017 est terminée pour moi!
Je vais foutre la paix aux amis Thymallus et truites durant un moment...
Faut dire que lors de cette dernière sortie, je les ai particulièrement embêtés!!!

Spécialement les ombres mais aussi quelques jolies zébrées sont venus visitées mon épuisette...

Surtout en NAV, mais aussi en sèche lors d'éclosions de petites crèmes...

Fermeture 2017

Une petite vidéo qui résume assez bien cette sortie...

Et ouais, je me suis vraiment amusé!!!

Rendez vous maintenant, avec mes amis salmonidés (de rivière) au mois de mars prochain, avec peut être auparavant, une petite visite lors du fraie...

Repost 0
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 22:07

En effet, habituellement je ne "dérange" pas les salmonidés durant l'été afin de leur laisser le maximum de chances de passer cette période compliquée pour eux...
 

J'avais cependant envie de faire plaisir à mon ami David, de passage quelques jours chez nous; Ce dernier débutant la pêche à la mouche, il s'agit donc de son baptême de pêche en NAV sur des poissons sauvages (après avoir pris ses marques avec les poissons du parcours des Fontaines).

 

Malgré des conditions difficile pour débuter (faible débit et saison bien avancée), le gaillard s'en est très bien sorti!

Vous trouverez donc son ressenti sur cette journée, sur son blog, ici!

 

Sinon, d'un point de vue personnel, très heureux d'avoir retrouvé cette rivière, avec des poissons en pleine santé!

Ptite entorse à "mon règlement"
Ptite entorse à "mon règlement"

Du coup, je pourrais bien y retourner avant la fermeture...

Repost 0
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 20:12

P'tit pot pourri, ne signifie pas que tout a été mauvais...

Mais c'était pas non plus la folie!

Retour sur différente sortie des semaines passées.

 

Il y a d'abord eu cet après midi de fin avril, où j'ai un petit créneau pour aller au bord de l'eau. En plus, les conditions metéos sont plutôt pas mal, et ça sent l'éclosion!

Et en effet, sur place, pas mal de mouches sur l'eau... Je me dirige donc vers les spots habituels, mais rien, rien, et rien! C'est pas possible, avec toutes ces mouches sur l'eau, il doit bien y avoir un poisson à table!

Et à force de chercher, je finis par en débusquer une! Je descends donc à l'aval pour l'attaquer, et en fait il y a 4 poissons sur le spot. 2 dans le courant et 2 dans la retourne. J'opte pour le poisson le plus à l'aval de la retourne.

Je noue à mon BDL, une grosse mouche d'Ornans montée par l'ami Bartoche!

Le premier passage est le bon, et le ferrage qui s'en suit est bon, mais la furie enchaine les chandelles et finit par se décrocher...

Je patiente un moment, et celle plus en amont, se remet en activité. Je la laisse prendre confiance, puis je lui propose la même mouche. Cette fois-ci la belle finit dans l'épuisette!!!

 

Ptit "pot pourri"

Durant le combat, elle a fait peur aux deux du courant, et du coup, la fête est finie...

 

Mon pote Fred et son fiston pêche plus à l'aval, et je décide de finir la journée avec eux.
Le père et fils auront plus de chances, car ils feront plusieurs poissons, en sèche également!

Quelques jours après tous les voyants sont au vert!!! Que ce soit, atmosphérique, météo ou hydraulique, je suis super confiant!

Et bien malgré une matte de mouches sur l'eau, je ne trouverai aucun poisson... A ne rien y comprendre!!!

Nouvelle virée, une nouvelle fois, juste une aprem, avec l'ami Julien.

C'est moi qui va ouvrir le bal...

Ptit "pot pourri"

Au tour de Julien, ensuite...

Ptit "pot pourri"

Un peu plus haut, on en débusque une, et c'est moi qui m'y colle...

Ptit "pot pourri"

L'aprem est déjà bien avancée, et Julien doit rentré, et durant la petite demi heure qu'il me reste, je vais en trouver une nouvelle mais itinérante à mort! Elle couvre plusieurs dizaine de m2 pour se nourrir, et sans pouvoir la voir, c'est très compliqué de lui présenter une sèche, mais à force de persévérance, la mouche tombe dans son rayon de vision, et engloutit ma sèche!

 

 

Ptit "pot pourri"

Lors du week end de l'ouverture de l'ombre, j'ai un créneau, le dimanche aprem!

J'opte pour un secteur où je suis peu venu cette année.
Je tombe rapidement sur un ombre, mais le copain, se fait la malle, et je n'arrive pas à remettre le nez dessus...

Plus haut sur une gravière, un poisson pioche au fond, mais je n'arrive pas à voir ce que c'est.
Il faut dire que le poisson est à 10/12m et dans 1 m d'eau. Il y a peu de courant, et je pose une petite nymphe très peu lestée 4m en amont.

J'attends de nombreuses secondes le temps que la nymphe s'immerge bien, puis à l'animation, je vois le poisson décollé, puis se stopper! Ferrage, c'est au bout. Et c'est finalement une zébrée!!!

 

Ptit "pot pourri"
Ptit "pot pourri"

Plus haut, je tombe sur un Thymallus en activité, mais en commençant à l'attaquer, je vois une jolie truite postée dans le courant à peine plus haut.
Malheureusement je n'arriverai pas à la décider, et je finirai par prendre l'ombre vu auparavant. Ne voulant pas faire trop de "bruit" au cas où la truite revienne, je le décroche rapidement, sans photo!

 

 

Quelques mètres au dessus, je tombe sur un pèpère dans un courant. Il ne tardera pas à intercepter ma nymphe...

 

Ptit "pot pourri"

Au cours de cet aprem, j'en referai un petit, et j'apercevrai un très gros poisson, mais là où il était pas moyen de le pêcher...

Et puis enfin, il y a eu la sortie de ce week-end.

Cette fois-ci nous sommes, trois, avec Toto et Julien.
Une nouvelle fois, une sortie peu brillante, où l'on pourra voir une petite dizaine de poissons et en attaquer 4/5.

Julien, a tout d'abord pêcher comme une guenille, et loupera 2 belles occases dont une sur un gros poissons, et Toto en décrochera une, après lui avoir volé une ratiche (après sa décroche, il ramènera une dent sur son hameçon)...

De mon côté, je réussis à sauver la capote, avec un joli poisson qui était en activité le matin de bonne heure.

Postée dans une retourne, et collée à la berge, elle alternait gobages et nymphage!

Pour assurer je lui fait descendre dans un premier temps, une toute petite nymphe pas lestée, mais la coquine la refuse???

Je mets un modèle plus gros, et là, ça ne fera pas un pli!


 

Ptit "pot pourri"

Mis à part la news précédente, où c'était vraiment très bien, on enchaine les sorties où il est compliqué de faire de belles pêches, malgré de bonnes conditions...
Une année bizarre!

Repost 0
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 21:16

Après un début de saison où la réussite n'était pas de mise, j'ai enfin connu une sortie correcte, avec des poissons actifs!

En même temps, j'ai un peu moins de temps à consacrer à la pêche que ces dernières années... Entre le boulot et l'acquisition d'un petit lieu de villégiature, la pêche passe un peu en second plan.

A l'occasion de cette sortie, j'ai emmené avec moi Laurent, l'un des boss de Florida Fishing!

Je tiens d'ailleurs encore à remercier Florida Fishing pour la confiance qu'ils m'apportent...

Pour Laurent qui ne pêche pas encore à la mouche (mais ce sera bientot chose faite), la journée aura été dure, dû à des niveaux d'eau très bas, mais à force d'insister sur des coups encombrés, il réussira à sortir 2 truites correctes et décrochera un gros poisson...

Pour ma part, je suis déjà obligé de descendre en diamètre de pointe (d'habitude j'attends fin mai/début juin pour pêcher en 12)!

On descend sur le bas du parcours avant d'attaquer la remontée, et juste au dessus d'où l'on doit traverser, on tombe sur 2 truites qui remontent en piochant au fond dans très peu d'eau (la dorsale est hors de l'eau à certains endroits).
Après les avoir contourné, je n'en retrouve plus qu'une qui refusera ma mouche avant de se faire la malle!

 

Plus haut, sur un spot que je sais "habité", je casse un poisson au ferrage (un peu fébrile après mon début de saison compliqué)!

C'est ensuite calme un bon moment, avant d'arriver sur un hot spot...
J'opte pour le milieu de la rivière pour faire le coup, et je ne tarde pas à en trouver une qui se nourrit bien, dans la veine principale, avant qu'elle ne se rapproche de moi. A tel point, qu'elle sera sous mon scion à un moment! Je la laisse me dépasser avant de lui présenter la nymphe.
Sur les 2 premiers lancers, elle ne semble pas voir ma nymphe, mais la troisième fut la bonne!
Le combat fut rude car la belle traversa la rivière.

Enfin une vraie sortie...
Enfin une vraie sortie...
Enfin une vraie sortie...

Après la remise à l'eau, j'en retrouve une autre, quelques mètres plus haut.
Elle est plus profonde et il me faudra une petite bille pour décider la demoiselle!

Enfin une vraie sortie...
Enfin une vraie sortie...

Un peu plus haut, on retombe sur une paire de poissons vers un arbre immergé.
2 jolis poissons sont "dans l'arbre" et une plus petite en périphérie. C'est à cette dernière que je pourrais le mieux présenter une petite nymphe (qui sera engloutie)!

Enfin une vraie sortie...

En continuant notre remontée, on change de berge pour opter pour celle plus ombragée. On y retrouve pas mal de poissons. Et en surveillant un très gros poisson, une autre plus "modeste" me passe sous le nez. La belle n'aurait pas dû!
A peine ferrée, elle commence à "patasser" en surface et je saute donc à l'eau pour réduire le combat à quelques secondes!!! Problème, vu qu'il n'y a pas eu de combat, elle est bien vigoureuse et peu enclin à la séance photo! Heureusement, on réussira à la shooter une fois afin qu'elle ne prenne la poudre d'escampette...

Enfin une vraie sortie...

Puis plus grand chose jusqu'à la grande gravière du haut. J'en trouve une dans très peu d'eau qui pioche au fond. Comme la première, à peine ferrée, elle traversa toute la rivière pour chercher des obstacles, mais je finirai à la faire glisser dans l'épuisette!

Enfin une vraie sortie...
Enfin une vraie sortie...
Enfin une vraie sortie...

Puis dans le courant, sur le haut de cette gravière, j'aperçois plusieurs poissons dans peu d'eau, et je finirai par en décider un...

Enfin une vraie sortie...
Enfin une vraie sortie...
Enfin une vraie sortie...

Une sortie qui fait vraiment du bien!

Voir enfin des poissons s'alimenter convenablement, c'est tout de même plus intéressant...
 

 

Par contre, le GROS point négatif, c'est le débit et le niveau d'eau des rivières!!!

On est sur des niveaux d'étiage estival, avec des nappes phréatiques au plus bas, dû à la très faible couche de neige.
 

Croisons des doigts, mais je suis relativement pessimiste...

Repost 0
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 19:35

Ca y est, depuis quelques semaines, la saison Tuna est terminée...
Retour sur la dernière sortie de la saison, à bord de mon bateau, ramené il y a peu dans le Sud!

 

Dur dur de perdre le poisson après autant de combat...
Poisson estimé à plus de 50/60kg!

On aurait préféré un "classique 20/25kg"...

 

Reste plus qu'à patienter jusqu'à l'année prochaine pour les Tunas, mais il risque d'avoir une petit virée bonite avant la fin de l'année...

Et quelques choses me dit que le Nass devrait être de la partie, une paire de fois!

Repost 0
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 22:15

Lors du salon de Clermont, Cyril et Gilles m'ont permis de faire la rencontre de Pierre, alias Peyo, le boss d'Obsession Tuna Fishing. Et il n'y a pas fallu longtemps pour prendre rendez vous pour une "opération Tunas on the fly"...

Aussi, il y a quelques temps, nous nous retrouvons du côté du pays basque, chez Peyo, avec Pascal, et Benoit. Ce dernier est journaliste pour la fameuse revue "Peche En Mer".
 

Voici donc une petite vidéo, pour se mettre en appétit avant la parution du "papier de Benoit"...

Encore merci à tous les trois pour la super ambiance à bord du bateau, avec une mention spéciale à Peyo, pour l'accueil au top!

Repost 0
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 19:04

La bien nommée, c'est le "surnom" de la plus grande île bretonne : Belle île en Mer!

Depuis 2013 que je n'étais pas retourné là-bas, c'est avec une grande joie que j'emmène mes 2 ptites chéries découvrir cette région, et avec un immense plaisir que je vais retrouver Agnès et Arnaud.

Arnaud est une personne que j'apprécie beaucoup et un super guide de pêche!

Il m'étais donc compliqué de ne pas aller pêcher avec lui..

Au final, j'avais "négocié" 2 jours avec Madame, mais on fera 3 jours ensemble...

Le premier jour, il reste "un semblant de coef" et on s'oriente donc vers le Labrax.
Les premières têtes de roches nous montre que l'on a eu raison!

Par exemple, les 3 premiers lancers sur le premier spot me rapportèrent 3 poissons, dont un joli 60+.
Ce fut ainsi durant toute la matinée, mais l'après midi fut plus calme...

Pour ma part, le leurre du jour fut le Jerky J Swim 12.5, en French Blue!

La bien nommée
La bien nommée
La bien nommée

Pour le second jour, plus du tout de coef, mais une jolie houle!
Du coup, on se dirige vers la Côte Sauvage pour pêcher les vieilles et peut être quelques bars...

Les vieilles répondent bien sur certains spots (et on en fera plusieurs de plus de 3kg), mais pas de gros bars, justes quelques babars, mais dans un décor pareil, c'était juste génial!!!

La bien nommée
La bien nommée
La bien nommée

Pour le dernier jour, on a gagné les profondeurs pour chercher les lieus!
J'ai pu ainsi baptiser une canne que j'avais récupéré lors du salon de Clermont : la Ste Croix Avid Inshore

Ces derniers temps, Arnaud nous a dit qu'ils étaient tous calibrés à 2/3kg...

Et bien la chance était avec nous car on a fait une dizaine de de poissons entre 5 et 6kg, plus bien évidemment ceux du calibre "habituel"...

Bref encore une super journée où les freins des moulinets ont chanté!

La bien nommée
La bien nommée

Sinon, mis à part la pêche, les filles ont adoré Belle Île...
Seul souci, on est rentré depuis quelques jours, mais la Bien Nommée nous manque déjà!
Il nous tarde donc de retrouver Agnès et Arnaud.

Petite parenthèse, l'an passé, des chasses de Tunas ont été observées jusqu'à Belle Île et quelques gros poissons ont été pris!
Par gros, j'entends très très difficilement pêchable aux leurres!
Arnaud s'est donc équipé pour les pêcher aux vifs (broumé)...
Ainsi, n'hésitez pas à vous rapprocher de lui si vous voulez faire un vrai gros pépère (en plus des bars, lieus et autres bébettes)!

Repost 0
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 19:48

En Islande, on a croisé des 4X4 de fou! Énorme!!!
Pour vous donner un exemple, celui-ci fait partie de la catégorie "pas énorme"...

C'est pas les 4X4 islandais

Mais pour en revenir au 4X4, là, je parlais plus d'un "4 partout, balle au centre"...

Tout commence, assez tardivement! Julien arrive au bord de l'eau vers 9h30 et moi bien une heure après.

Durant l'heure où je n'étais pas encore là, Julien en loupe une au ferrage, mais selon lui, ça sent la bonne journée de pêche...

Il avait attaqué à l'aval, donc là, on prend la direction de l'amont.

Généralement, j'attaque par la bordure d'en face, mais la traversée semble un peu "chaude"...
Les gobages que l'on voit en face nous décident à tenter! Comme d'habitude, c'est Bibi qui ouvre la voie car mon part'naire n'a pas de feutre et je lui sers donc de "bâton de wading"..
Une fois arrivé tant bien que mal, je le laisse attaquer le premier gobage.

Après quelques lancers, compteur ouvert!

C'est pas les 4X4 islandais

Quelques mètres plus haut, ce sera à mon tour, mais ce sera d'un gabarit plus petit...
On retombe ensuite sur quelques poissons, mais bien coquins!
Puis arrivés sur le haut de la bordure, on arrive sur un secteur où ça tournait pas mal l'an passé, mais où cette année on n'en a encore pas vu. J'arrive donc sans grands espoirs, mais collé au bord, il y a un poisson. Je me recule pour nouer une nymphe. Durant l’opération, elle gobe une fois, puis deux! Du coup, j'hésite... Je la vois ensuite se décaler pour intercepter une nymphe. Je finis donc mon nœud pour une petite nymphe claire non lestée.
On est sous les frondaisons donc impossible de fouetter et puis de tout façon, je suis juste au dessus d'elle. Il me suffit donc de laisser descendre ma nymphe sous le scion...
Et pan dans les dents!!!

Je saute donc à l'eau, mais avec ces frondaisons, je ne peux lever ma canne. Je bagarre donc tant bien que mal le poisson, puis Julien effectue l'épuisettage!

C'est pas les 4X4 islandais
C'est pas les 4X4 islandais

On arrive en début d'après midi et il est temps de regagner "le spot de l'aprem"!
On n'aura pas besoin de marcher beaucoup pour tomber sur les premiers gobages...
Julien ouvre rapidement les hostilités, sur un poisson itinérant et donc difficile "à cadrer".

C'est pas les 4X4 islandais
C'est pas les 4X4 islandais

Le gobage du dessus est pour moi, mais je louperai le poisson au ferrage... Cependant ne l'ayant pas piquée, elle continue à s'alimenter, mais on ne réussira pas à la tromper une seconde fois!

On fait une petite marche pour regagner une bordure qui va bien... On rentre dans l'eau à l'amont pour commencer à remonter jusqu'au spot, mais durant la montée, un poisson gobe dans nos bottes! A tel point que je suis trop prêt pour fouetter... J'essaie donc de fouetter avec le minimum de soie mais avec mon long BDL, c'est pas simple. J'y arrive tant bien que mal, mais durant ce "fouettage" le BDL s'est emmêlé autour de mon scion...
Mais ça bien sûr, je ne le vois pas, et je surveille ma sèche (Une M Ornans OL de chez ABFly, en hameçon de 12, qui m'a rapporté tous mes poissons du jour en sèche) dérivée, avant de se faire gober.

Et bien ce fut de grands moments avec mon BDL fixé au scion!!!
Heureusement que Julien m'a aidé pour l'épuisette, et heureusement que ce matin on avait opté pour des pointes en 18...

C'est pas les 4X4 islandais
C'est pas les 4X4 islandais

On remonte sur un spot bien connu...
3 poissons sont à table!

Julien loupe celui le plus à droite, mais arrive à ferrer celui du milieu. Il est surpris de la taille car on s'attendait à un poissonnet...

C'est pas les 4X4 islandais

J'attaquerai le gobage qu'il reste mais sans succès...
On arrive ensuite sur un spot que je connais bien! J'y ai perdu un très très gros poisson leurré en sèche il y a quelques années...
On voit un gobage au loin, et on monte donc dans sa direction. Mais durant la montée, une nouvelle fois, il y en a une qui gobe dans nos pieds.

Enfin là, je peux allonger un mètre ou deux de soie.
Toute la scène sera filmée par "le part'naire"... Et quelle scène!
On peut voir la truite laisser passer ma sèche avant de faire demi tour, pour venir sur nous et prendre la sèche sous nos yeux... Le pur bonheur!!!

C'est pas les 4X4 islandais
C'est pas les 4X4 islandais

Il est tard, et je veux partir, mais Julien me dit : Allez, encore 10minutes, y a un spot à faire encore!
Et en effet, on tombe sur un nouveau poisson en activité.
Julien ne tardera pas à la décider!

C'est pas les 4X4 islandais

Ça y est, le défilé de mouches sur l'eau se termine, et nous reprenons la direction des voitures.

La journée fut brève mais bonne, avec 4 poissons chacun...

Repost 0
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 17:59

Amertume car on a eu le droit à une météo dantesque les 3 derniers jours et bien moyennasse les 2 jours précédents... Seuls les 2 premiers jours étaient corrects. Mais bon, ça fait parti du jeu lors des séjours de pêche...

Heureusement durant ces 2 premiers jours corrects, j'ai pu faire de belles photos de paysages!

Comme le fameux lac Thingvellir, célèbre pour ses très très grosses truites...

Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume

Coup de bol, au début du séjour, j'avais réussi à avoir accès à une rivière où l'on pouvait pêcher à vue (si le vent était absent)

Islande! Comme un gout d'amertume

La première demie journée est compliquée!

Soleil qui joue à cache cache avec les nuages et légères rafales... On arrive tout de même à en leurrer une paire, mais entre casse, décroche et loupé au ferrage, on ne réussira qu'à prendre 1 petit poisson chacun...

Lors de la seconde demie journée, on rattaque pareil, avec 1 gros dépiqué chacun après de longues minutes de combat!

Mais au final Julien en fera une en sèche et une en NAV.

Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume

Et pour ma part, j'en ferai une la dernière demie heure...
Mais quel poisson!!!

Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume

Sur place, impossible de ne pas passer voir "les curiosités" locales!

Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume

On tentera une autre rivière, mais sous un déluge de flotte et pas mal de vent, difficile de faire autre chose que le stream!
On fera tout de même, dans de telles conditions, chacun un poisson, mais Julien sera plus gâté que moi...

Islande! Comme un gout d'amertume

Je vais ensuite trouver à pouvoir pêcher pour pas cher une rivière reliant 2 lacs.
On y passera une journée et demie.
Ce sera à nouveau stream, et à nouveau Julien s'en sortira mieux que moi.

Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume
Islande! Comme un gout d'amertume

Julien nous fera même quelques Artic Char (mais Dieu que ce poisson se décroche facilement...)

Islande! Comme un gout d'amertume

Y aura tout de même le petit doublé du séjour!

Islande! Comme un gout d'amertume

Et puis niveau pêche, c'est tout... Les 3 derniers jours, c'était pluie quasi sans discontinuer, avec un fort vent (à certains moments, il fallait se pencher pour pouvoir progresser face au vent)!

Un séjour avec donc, un certain gout d'amertume car avec cette météo de fou, on a l'impression d'être passé à côté de superbes paysages, d'une pêche plus light et donc plus intéressante, et donc forcément de plus de poissons...
Et puis surtout, on est capot au Thingvellir!

Repost 0
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 20:31

Plusieurs jours de pêche se projette devant moi! 3 en fait...

Pour ce premier jour, j'arrive à l'aube! Mais pas grand chose à déclarer jusqu'en milieu de journée.
Puis en début d'après midi, les premières mouches font leur apparition... Mais je ne tombe que sur des gobages d'ombres, et plus loin, un gobage sur une gravière, dans peu d'eau, attire mon attention.
Je rentre doucement dans l'eau à l'aval et remonte tranquillement... Arrivé à 6/7m du gobage, je réussi à voir le poisson!

Premier passage, aucun mouvement du poisson. Je change de mouche pour un modèle plus gros qui m'avait permis de ferrer un très gros poisson il y a deux ans. Le premier passage est le bon!

Je pose 2m au dessus de lui, puis arrivé à 50cm du poisson, je le vois commencer à décoller pour intercepter ma mouche... Ah la sèche à vue, c'est le pied!!!

Ascension dans la saison...

Et la demoiselle ne tarde pas à retrouver son élément...

Ascension dans la saison...

Une cinquantaine de mètres plus haut, un autre gobage...

Ma petite sèche ne tarde pas à être engloutie!

Ascension dans la saison...

L'éclosion se calme et fini les gobages...

Je retomberai sur quelques poissons inattaquables, cachés dans des tas de bois, avant de tomber sur un joli poisson posté le long d'une veine, juste à l'aval d'un bosquet immergé!

Il y a du courant, et j'opte donc pour une crevette en Bidoz Body.
La seconde présentation est la bonne et je vois le poisson piocher sur le côté!
Elle y est, mais la bougresse veut aller dans son bosquet... J'arrive à la sortir une première fois mais à la seconde tentative, malgré le fait que je bride au max, elle finit par arriver à ses fins et finit par me casser!

Je continue de remonter et je finis par en trouver une cachée le long de la berge. Le coup est encore chaud car il y a pas mal d'endroits où elle pourra trouver refuge. Et après l'avoir ferrée, ce ne sera pas casse cette fois-ci mais décroche!

Argh... Je vais bien finir par en "coincer" une!

Changement de berge pour finir la journée. Les premières trouées sont vides puis arrivé au milieu, en passant la tête au milieu de cette maudite renouée du Japon, j'aperçois un poisson! Et en y regardant mieux, il y en a même deux!!!

L'effet de concurrence va pouvoir jouer...
La première ne semble pas plus emballée que ça mais la seconde semble bien aimer le gammare que je vous avais présenté...

Après un joli combat, la belle finit dans "le filet à papillon"!

Ascension dans la saison...
Ascension dans la saison...

Allez, retour au "bouillon"...

Ascension dans la saison...

La journée se termine autour d'une bière avec Julien et Fred qui étaient sur la même rivière que moi...

Il est temps de reprendre la route vers une autre rivière. Arrivé sur place je baisse la banquette arrière pour pouvoir passer la nuit dans la carriole afin d'être prêt dès les premières heures du jour...
Et il fallait être matinal car lors de la première heure je ferai 2 poissons (dont une qui me faussera compagnie avant la tof) et une décroche!

Ascension dans la saison...

Puis plus rien, le grand désert, jusqu'à ma dernière heure de pêche (17/18h) avant de rejoindre les potes.
Et au cours de cette dernière heure, je vais trouver une bordure assez bien peuplée où je referai 2 poissons...

Ascension dans la saison...
Ascension dans la saison...

Allez il est temps de retrouver les copains! S'en suivra une soirée alimentée forcément par des discussions pêche...
Le lendemain, je ne pars pas spécialement de bonne heure pour cette journée un peu spéciale.
Spéciale car j'emmène mon ami Denis! Denis c'est "mon archi-sècheur" ardéchois (même si il est loin d'être maladroit avec une nymphe au bout du BDL).

Ma priorité est donc de lui faire prendre une jolie truite en sèche.
C'est jouable, mais à la pêche, on ne peut rien prévoir...
La matinée est bien calme, et je vais juste tenter un poisson en train de piocher dans des crevettes dans très peu d'eau (son dos sort de l'eau à chaque fois qu'elle se rapproche du bord), mais à la quatrième présentation, elle finira par me fausser compagnie!
Milieu de journée, on allait pour partir quand Denis voit un poisson. Notre "sècheur" noue une petite nymphe sur son BDL et commence à la pêcher. Il lui présente donc sa nymphe, et le poisson fonce dessus, mais bec fermé... Joli refus quoi!

Je me dis que si elle est là, y a moyen que l'on croise peut être quelques poissons plus haut, avant de changer de "crémerie".
Et quelques centaines de mètres plus haut, je débusque une gobeuse!
J'invite donc Denis à rentrer dans l'eau à l'aval pour pouvoir la pêcher. Les passages avec la première mouche ne sont pas fructueux, mais avec la seconde mouche, ce n'est pas pareil!

Ascension dans la saison...

On remontera encore un peu, mais c'était la seule active sur cette bordure.
On décide donc de reprendre la voiture pour changer de spot et casser une graine.
Sur place, le temps se couvre, le timing est bon, et je me dis qu'il doit y avoir moyen...

On attaque donc notre remontée. La première ligne droite qui n'est jamais brillante, nada, mais arrivé dans la courbe, on tombe sur 2 gobages! Un "violent, et l'autre plus "tendre". Les deux sont espacés d'une vingtaine de mètres.
Il attaque donc le "violent" qui est plus à l'aval. Mais la bougresse monte tellement vite qu'il est un peu surpris et ne retarde pas son ferrage! C'est donc loupé...
Il nous reste le "tendre". Mais plusieurs présentations sans succès, je décide de prendre de la hauteur pour voir un peu ce qu'il se passe. Et en fait, pour gober elle se laisse descendre de 2/3m et en pêchant le gobage, il posait sa mouche derrière le poisson! Je lui dis donc d'allonger pour pouvoir poser devant le poisson.

Une fois la correction de distance faite, il ne suffira que d'un lancer pour la voir aspirer la sèche.

Ascension dans la saison...

On continue notre remontée mais aucun signe d'activité en surface... Pourtant, il y a quelques mouches...
Arrivés bien plus en amont, on arrive sur le hot spot. Comme dit Julien, si y a rien là, je mange un chien!
Et bien on sera gâté!!!

Le spot est un enchainement de deux pools. Un petit à l'aval et un plus gros à l'amont.
On doit être à une cinquantaine de mètres que nos regards se croisent avec Denis. On vient de voir un gobage dans le petit pool...
Et en se rapprochant on en voit un autre sur le plus gros pool à l'amont, puis un autre, puis un autre, puis encore un autre, etc...
Il attaque donc celui du petit pool. Présentation, ferrage, décrochage...

Reste les gobages du gros pool amont. En y regardant de près, on compte 5 poissons qui s'alimentent sur une petite centaine de m2!

- "Allez à ton tour, me lance t il..."

Je m'exécute donc!

Il me faudra 2 lancers.

Ascension dans la saison...

C'est bon, j'ai fait mon poisson, à toi de finir le taf, Denis!
Il en reste 4 actives. Il se met en place pour pêcher la suivante (la plus en aval), et oh bonheur, il la voit!!! Ptit coup de sèche à vue... La plus grosse du spot active!

Ascension dans la saison...

Il mettra ensuite à l'épuisette celle située le plus à droite (je n'aurai pas le temps de faire de photos avec mon APN, car elle va nous fausser compagnie durant la séance photo)...
Reste les deux plus en amont, mais situées assez proches.
Il faut donc choisir car lors du combat celle piquée fera peur à l'autre!

On décide de s'orienter vers celle le plus près de la berge avec de tout petits gobages.
Même "sanction" que les autres, elle engloutie l'araignée de Denis!
Il n'en revient pas (le regard errant sur la tof) et semble être aux anges!

Ascension dans la saison...

La journée se termine en apothéose!

Et je pense que Denis à bien résumé cette virée : "Aujourd'hui, j'étais en Nouvelle Zélande"...

On rejoint les copains, pour finir la soirée autour d'un bon petit sanglier à la broche, avec les explications de Denis, à propos de sa journée...
Merci Denis pour cette journée, car quel plaisir d'accompagner un gars comme toi. J'ai pris peut être autant de plaisir que toi durant cette journée!
Et merci à toute l'équipe pour les deux soirées...

Ascension dans la saison...
Repost 0