Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 20:04

Et oui, avec des niveaux toujours aussi hauts, si je veux aller un peu embêter les zébrées, y a fallu trouver une solution...

Et la solution, c'est du plomb! En l'occurence des têtes plombées, avec ce qui est devenu mon leurre passe partout : Le Jerky J!

Il m'a déjà rapporté pas mal de fishs, comme par exemple mon gros Labrax de l'an dernier...

Et c'est pas Cyril qui va dire le contraire...

 

Direction donc la rivière (équipé de mon Avid Neo avec un petit Luvias récupéré auprès de Toto), pas spécialement de bonne heure (enfin pas aussi tot que lorsque je fais les bordures), mais il fallait tout de même être réveillé, car après 3/4 lancers, je prends une bonne "saccarine"  sur une bordure d'un gros courant.

Je l'empêche de regagner le courant puis faire glisser un poisson d'une petite quarantaine dans l'épuisette.

Je pêche très rarement la truite au leurre, et ce poisson me fait donc grandement plaisir!

 

IMGP5881 blog

 

Je continue de peigner ce poste, mais pas d'autres touches...
Je remonte ensuite la bordure pour essayer d'en décider une à vue (ce spot reste souvent exploitable même avec un niveau haut), mais je ne croiserai "personne".

 

Je change de spot pour aller peigner une retourne que je connais bien et où il y a très souvent du poisson. Sans résultats...

Je remonte peigner le courant du dessus et au milieu du secteur, nouvelle "saccarine"! En plein courant ça combat fort, je pense à plus gros, mais au final, ce sera le même gabarit de poisson que je glisserai dans l'épuisette!

 

IMGP5895 blog

 

Nouveau changement de spot. Je traverse la rivière pour aller sur "un classique", mais oh surprise, les crues de cet hiver ont totalement boulversé l'endroit!

Au final, il me faut pas mal marcher pour trouver le type de spot que je recherche...

Mais au cours de cette recherche je vais tomber sur 2 fishs sur la bordure.
La première est mal placée, mais la seconde (qui est aussi plus grosse) est jouable!

Je décide donc de l'attaquer au LAV (Leurre A Vue, huhuhu!).

Je lance donc à une dizaine de mètres du fish, de tel sorte que le courant ramène mon Jerky J à sa hauteur...

Et arrivé à 2.5m du poisson, elle fonce dessus pour l'intercepter!!!

C'était tellement beau à voir que j'en ai oublié de ferrer...

 

Par la suite, je peignerai donc 2 autres postes mais sans succès...

 

13h, il est temps de rentrer, car je suis attendu!

Bref une demi journée bien sympa, avec ces 2 premiers fishs au LS!

Et vu que cela m'a bien plu, je risque bien d'y retourner demain...

Repost 0
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 18:43

Cela faisait quasi 5 ans que je n'avais pas été voir "l'ancien".

Et sachant que l'on était inséparable à une époque, avec Toto et Yannick, on a l'impression de faire un saut en arrière dans le temps!

 

Du coup, on se met d'accord avec Toto pour se retrouver chez Yannick, et c'est ce week end, juste après l'ouverture du carnass, qui est choisi pour essayer de croiser le carbone.

La météo, comme le début d'année, n'est pas spécialement favorable! En effet, les 2 rivières qui passent devant chez lui sont en crue... A tel point que je suis obligé de faire un détour vendredi soir car la rivière passe sur la route!

 

La pêche qui n'était qu'un prétexte à ces retrouvailles, a été compliquée car avec ces débits, seuls les amortis étaient pêchables, mais au final peu peuplé....

On a tout de même réussi à décider 2 fishs :

 

Un petit bec pour l'ancien.

 

IMGP5852 blog

 

Et pour ma part, un petit stachu, qui m'a permis de baptiser ma nouvelle Ste Croix, plutot destiné à la pêche du sandre et du Labrax : l'Avid Seabass!

 

IMGP5857 blog

 

Au cours de ce week end, on a subi notre premier controle de l'année par "le garde"...

 

 

 

IMGP5856 blog

 

 

Et la truite dans tout ça???
Je croise les doigts pour la semaine à venir car après, je n'aurai plus l'occas d'y aller avant juin...

Repost 0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 19:54

Et oui du retard, pour ma première sortie de la saison! Lié à différents paramètres, comme un changement de taf, beaucoup de neige et donc une grosse saison de ski (qui n'est pas encore finie), etc...
Et donc du retard dans la vie de mon blog! Mais bon sans aller à la pêche c'est un peu normal!
Et enfin du retard, dans la saison! En effet, lors de cette première virée, très très peu de poissons aperçus, alors qu'habituellement à cette époque, ça commence à battre son plein...

 

Enfin, revenons en à cette virée.

C'est l'ami Julien qui m'accompagne pour ma première.

Après un enième coup d'eau impromptu, on trouve un "spot de repli" par rapport à nos premières idées!

On monte une petite centaine de mètre de bordure, et arrivé à un endroit, je me dis : "Là, c'est pas possible! Trop beau pour qu'il n'y en ai pas une... Et en me penchant doucement, je la vois! Ma première zébrée de la saison!!! Tranquille en train de passer la croute...
Vu que je n'ai pas encore pêché, je dis à Julien de l'attaquer car je risques de pas avoir encore les bons reflexes.

Il ne suffira que d'une présentation pour que le moulin se mette à chanter, et pour que la belle nous oblige à dévaler!
Mais au bout d'un moment, j'arrive à lui glisser dans l'épuisette.
Un joli poisson bien en forme de 55!

 

IMGP5831 blog

 

Nous aurons bon continuer cette bordure, plus rien...

On change de "crêmerie", et toujours rien...

On finit ensuite par arriver sur un endroit où c'est très très rare de ne pas en voir... Et en effet, un joli poisson d'une soixantaine est en train de s'alimenter, mais la gaillarde connait déjà la musique et c'est placé sous un bosquet, rendant le lancer compliqué et l'approche pour arbaléter quasi impossible sans qu'elle nous calcule!
Au bout de nombreux essais, je tombe pas mal, elle regarde la nymphe, mais a comme simple récation, la fuite...

 

Plus haut dans un endroit abrité, nous tombons nez à nez avec maitre Esox!
Pas enorme, mais un coup de ligne toujours sympa!
Un 80 pas bien large (il n'a pas du manger trop de truite celui-là)!

 

IMGP5843 blog

 

L'après midi, nous retomberons sur 2 truites très proche, et le temps de tourner la tête pour changer de nymphe, nous les perderons tous les deux des yeux!

 

Au final, très très peu de poissons vus...
Avec cette météo très maussade, la saison a du retard!

Mais ce qui me rassure un peu, c'est que je n'ai pour l'instant pas rater grand chose!!!

Repost 0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 18:54

Après de nombreuses années de compétitions en réservoir, j'y vais maintenant très très rarement...

Alors ce matin, le fait de prendre la route de Barouchat, avec un tube de canne plein à craquer, et un sac de voayge blindé de mouches, j'ai l'impression de faire un bond d'une dizaine d'année en arrière!!!

 

Le site est toujours aussi beau.

 

IMGP5721 blog

 

A voir les gobages, on devrait pouvoir "sécher"...

 

IMGP5690 blog

 

Et en effet, ce sera la pêche en sèche qui sera la plus rentable!

Pas vraiment de mouches précises... J'en ferai une petite trentaine avec 3 mouches : 1 sedge synthétique crême, 1 hopper olive et 1 petite Tchernobyl ant.

 

Le reste des autres poissons sera pris en intermédaire sur un stream olive.

Et au milieu de ce "paquet de poiscaille", je ferai 4 ou 5 "thons" et une ou deux Aquabonitas.

 

IMGP5691 blog

 

IMGP5697 blog

 

IMGP5711 blog

 

IMGP5716 blog

 

Malheureusement, comme à l'accoutumé, la quasi totalité des fishs était dans l'anse du fond.
En effet, la semaine passée la flotte était encore à 17°C, du coup, les fishs se concentrent vers les résurgences d'eau plus fraiche!

 

 

Malgré cela, plutot une bonne journée car je me suis bien amusé en sèche, et puis le cadre est toujours somptueux...

 

IMGP5724 blog

Repost 0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 14:21

L'an passé, j'avais été faire une petite semaine du côté de la Breizh, pour le week end 24leurres; Et vu que j'ai apprécié, forcément, j'avais envie d'y retourner cette année!

 

Je méquipe donc un peu mieux que l'an passé, car j'avais constaté des manques...

Surtout pour tout ce qui est pêche en finesse; Je prends donc quelques TP et quelques leurres (comme des Jerky J), mais surtout une canne plus adaptée, et j'opte là pour une Neo Avid en M.

Et bien je dois dire que je suis ravi de ce choix, légère, avec une action de pointe marquée et ultra résonnate, bref, exactement ce que je recherchai!

 

Une fois équipé, je prends la route, cap sur St Malo pour aller voir mon Juju!

Sur place, les conditions météo sont dantesques, avec de fortes précipitations et du vent à 80km/h!!!
Il fallait être "débiles" pour pêcher dans ces conditions, et je dois dire que l'on a pas croisé grand monde...

 

On sauvera tout de même la capote avec un 45, pris en pêchant au Jerky J Swim 5', ramené en linéaire tant il était compliqué de pêcher correctement au shad avec un vent pareil!

 

11h30, il est temps d'arrêter, et on en profitera pour passer voir Yo à sa pizzéria.

Après une excellente pizz, Yo m'apprend qu'il a fait pas mal de fish en kayak sur un secteur, et je décide donc, d'aller voir si du bord, y aurait moyen d'en leurrer une paire...

 

Bilan, des secteurs magnifiques, mais nada, pas de chasses, pas d'oiseaux, pas de touches...

 

Le lendemain, en prenant la direction de chez Nico, je décide de m'arrêter sur un secteur de pêche à vue qu'il m'avait montré l'an passé, mais avec des coefs défavorables...
Là, les coefs sont bons, et j'arrive pile au bon moment de la marée et les premiers poissons sont rapidement vus...

Ici les fishs sont pas mal sollicités, et je décide donc de "ruser" un peu : je vais pêcher en spinning avec ma nouvelle canne, mais avec au bout une mouche. J'opte donc pour un des crabe à permit dont je me suis servi au mois de mai, au Mexique. Je me fais une petite sélection de crabes assez lesté pour pouvoir tant bien que mal les lancer à une dizaine de mètre.

Le premier assez clair est bien visible, mais les bars ne semblent pas l'apprécier... Le second choisi un peu plus foncé, dans les tons marrons, semble ne pas les faire fuir comme le premier!

 

La première tentative n'est pas brillante (du à mon lancer), mais à la seconde, cela ne passe bien mieux : Il s'agit d'un gros poisson d'environ 80. Je le laisse faire "son manège" afin de comprendre un peu son circuit et au bout d'un moment, je pose le crabe à un endroit où il est censé passer. Au bout d'une minute ou deux, le fish est à un e soixantaine de centimètre de mon crabe. Petit coup de scion pour juste décoller le crabe. Le poisson fonc dessus bec grand ouvert, mais le gaillard se colle dessus et me le refuse...

 

Bon, je pense être sur la bonne voie... Il me faut juste ce petit grain de chance!

 

Je redescends le parcours et à un endroit il y a des arbres, coin idéal pour se planquer! J'y trouve un fish qui remonte doucement très très près de la bordure.

Je remonte donc 3 trouées au dessus du fish, pose mon crabe au fond, et attends l'arrivée du poisson. Je n'ai pas besoin d'attendre longtemps, car le poisson est déjà à un mètre de l'imitaion! 60cm, 50, 40, petit coup de scion comme tout à l'heure et le poisson plonge trranquillement dessus. Ferrage ample, mais souple (je suis en MAXin1 en 0.25), et le moulinet se met à chanter!!!

Je finis par saisir mon premier bar à vue, et de jolie taille!!!

 

IMGP5418 blog

 

IMGP5426 blog

 

IMGP5452 blog

 

Je relache le gaillard, bien content de l'avoir trompé...
Par la suite, je ne reverrais pas grand chose, car la marée est déjà bien avancée.

 

Je rejoins donc l'ami Nico, et dans la soirée nous seront rejoins par notre pote JB!

 

Le lendemain, sur les conseils de mon guide local je me dirige sur un secteur d'estuaire pas bien claire (pas de pêche à vue), mais où il y a pas mal de fish. Bilan, juste un barset, du coup, l'aprem, changement de type de secteur et là le gaillard à vu juste!!!

 

Le secteur est splendide et ce genre de spot bien marqué "me parle" plus...

Les touches ne tardent pas! Quelques ratés, une dépique à mes pieds et 2 bars de 45/50 mis au sec (le premier au Layer et les autres touches au Jerky J Swim 3'5 Ayu).

 

IMGP5511 blog

 

IMGP5521.JPG

 

Je suis déjà bien content de mon aprem, mais à un moyen je prends une toute petite touche (un peu comme les sandres peuvent faire); Je ferre donc, et cela vient comme une "savate", style je ramène du goémon...
Mais sur d'avoir eu une touche, je me méfie, et lorsque "cela" monte en surface, je vois bien qu'il s'agit d'un block!!!

Ca y est, le poisson se rend compte qu'il est piqué et s'en suit plusieurs minutes de combat où le moulin chante, mais j'arrive enfin à l'échouer!

Je n'en reviens pas... C'est bien evidement mon plus gros Labrax, et j'en suis pas peu fier, surtout du bord!

 

IMGP5531 blog

 

IMGP5532 blog

 

Petite séance tof, et le gaillard repart tranquillement rejoindre son poste!

 

Le soir on rejoint Martin et sa copine pour "arroser" ce poisson!

 

Le lendemain, on décolle de bonne heure pour se faire un spot à vue, et là, on est accompagné de l'ami JB.

Pas beaucoup de poissons de vus au cours de cette matinée, mais lorsque l'on pêche le bar à vue, c'est le jeu...

 

Cependant, Nico attaquera un block de plus de 80!!!

La suite sur la vidéo...

 

Il est midi et on se dirige sur un autre spot pour, dans un premier temps se taper un plat de moules/frites, puis dans un second temps rejoindre Gael Rognant, qui guide sur le secteur.

Mais malheureusement, après pas mal d'activité le matin selon Gael, c'est calme plat l'après midi...

Il n'y aura que JB, on the fly, qui nous fera un poisson!

 

Le lendemain, je quitte Nico pour remonter au Nord pour rejoindre Polo.

A la base, Yann et Eva devait être aussi de la partie, mais finalement, ils n'ont pas pu le libérer(mais j'espère bien que l'on rattrapera cela cet hiver avec les sandres de Seine)...

Un aprem sans touches mais bien content d'avoir revu "ma Polette"!

 

Le soir je reprends la route de mes montagnes, enfin dans un premier temps de la Bourgogne pour passer voir les parents!

 

 

Au final, pas des masses de poissons mais de beaux ccoups de lignes, et puis toujours de bons moments avec les potes!!!

Bref, vivement 2013 que je reviennes!

 

Et pour finir, une petite vidéo...

 

 

Repost 0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 15:36

Oui ça y est cette saison rivière est "enfin" finie...
"Enfin", car pour moi, elle est loin de rester dans les annales; Enfin si, peut être ma pire saison...

Mais bon, il y a eu tout de même 2 supers souvenirs : la première 60 du Thias et l'épuisetage de la fameuse 88!

 

Enfin, revenons en à notre fermeture qui comme le reste de la saison n'a pas été bien brillante...

Je retrouve donc samedi soir Fabien et Julien; Et bizarrement, je les retrouve dans un troquet perdu, en train de boire une mousse.

La soirée se passe et la fatigue gagne certain plus vite que d'autres, et au final tout le monde au lit!

 

Dimanche matin, Fred nous rejoint, et nous faisons donc 2 équipes : Julien et son épuiseteur, et Fred et son déconneur...

 

Et donc, avec Julien nous allons faire un parcours splendide, mais vierge de tout poisson!

De leur côté, Fred et Fabien verrons 3 poissons, n'en pêcherons qu'un, mais nada!

 

C'est la fin de matinée, et en attendant que les 2 gaillards nous rejoignent pour casser la croute, Julien nous fera un joli "hotus voilé" en les attendant!

 

IMGP5345 blog

 

Et je dirai même plus, bien voilé!!!

 

IMGP5348 blog

 

Lors du casse croute, nous avons la visite de mon pote Sam. J'en profite pour avoir un peu plus d'explications sur la fameuse 87 qu'il a faite dernièrement... Et bien à priori, elle lui en fait bavait, au milieu des blocs de pierre de la Durance!

Pour en revenir à la pêche du jour, même constat pour lui, c'est pas dehors du tout aujourd'hui!

 

On ne s'attend donc pas à faire de miracle cette aprem, du coup, on décide que chaque "équipe" prendra chacune une rive, comme cela au moins ça pourra balancer de la vanne!!!

 

On traverse donc, et on tombe quasi de suite sur un joli poisson! Seul problème, il risque d'être très dur à faire mordre... En effet la belle à un Thymallus d'une trentaine en travers du bec! Un super spectacle!

 

Plus rien durant un bon moment, puis on voit une onde sur la bordure. Je m'approche doucement mais rien... Ah si, je vois une queue ondulée. Le coup est scabreux, et je laisse donc mon part'naire s'en charger.

La première tentative échoue, mais à la seconde (et avec un petit coup de main de ma part), elle y est...
Un gros premier rush puis la belle finit à l'épuisette!!!

Un poisson bien en forme de 57!

 

IMGP5355 blog

 

IMGP5365 blog

 

Allez, il est temps de repartir, et rendez vous l'année prochaine, mademoiselle...

 

IMGP5359 blog

 

De leur côté, Fabien et Fred feront chacun une truite, mais ce sera bien tout...

 

Tous ces kilomètres pour voir moins de 10 poissons à 4...

Mais bon, l'essentiel était de passer de bons moments, avant "la trêve hivernale" et pouvoir ensuite se revoir courant mars!

Repost 0
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 22:13

Cela faisait quelques temps que j'entendais parlé de cette rivière, et je me suis enfin décidé à y aller!

Je n'y vais pas avec n'importe qui : Fred Pegeot, le fishing guide des Bauges, qui connait bien les lieux...

Steph se joint également à nous.

 

Après une bonne côté de boeuf accompagné de bons petits champis (il nous a gâté le Fred!!!), nous prenons la route sinueuse pour rejoindre le spot!

 

La saison est quasi finie, et les gaillars ont déjà du voir un paquet de nymphes, du coup, j'opte direct pour une 9'#4, du 8 centième et des micros nymphes.

Sur le premier secteur, on se sépare : Steph prend l'amont, tandis qu'avec Fred nous prendrons l'aval.

Nous y verrons très très peu de poissons actifs, et "mon guide" réussira tout de même à faire une petite truite et un ombre.

 

On remonte à la voiture et en attendant  Steph, je sauverai la capote avec un ombret qui interceptera ma nymphe avant qu'elle n'arrive à l'ombre que je convoitais!

De son côté, Steph a trouvé un peu plus de poissons actifs, et il en fera 6!

 

 

On décide de se faire un autre secteur que Fred avait fait une fois, sans grande réussite...

A peine arrivé, je vois un gobage; Bon signe ça!

Je pars devant, et je tombe sur "un school"!

Au bout de quelques lancers, je décide le plus gros(un bon 45), mais le ferrage est un peu brutal, et c'est la casse.

Les autres sont effarouchés, et pas moyen de les faire bouger... Jusqu'à ce que je vois arriver par l'aval un ombre (pas énorme, mais faut ouvrir le compteur "maillé") bien actif!

Au premier passage ma nymphe est engloutie!

 

IMGP5196 blog

 

De son côté, Steph fait une petite truite et Fred tombe sur un banc également, et il en fera 5 ou 6 de la même taille que le mien.

 

On remonte pour découvrir le haut du parcours, et je vais faire un premier ombre.

 

IMGP5237 blog

 

Je préviens mes collègues qu'il me semble qu'il y en a d'autres avec celui-là, et ils ont la gentillesse de me les laisser...
Ils continuent donc leur ascension, mais je ne le saurais que par la suite, sans succès!

 

Pour ma part, je reste donc sur ce spot, qui en y regardant bien est très bien peuplé!

Sur 10m de rivière, j'en compterai une douzaine, et j'en ferai la moitié, avec un chevesne au milieu...

Les coquins ont donc bien répondu à une petite nymphe en condor sur B160 n°16 (ce qui équivaut à un H20) animé devant leur bec!

 

IMGP5208 blog

 

IMGP5211 blog

 

IMGP5220 blog

 

IMGP5224 blog

 

IMGP5231 blog

 

19h est déjà dépassé, et il est temps de rentrer...

 

Au final, une après midi (de découverte pour ma part) où l'on a pas vu le temps passé, et où on a tous fait du fish!

A refaire, donc, pour continuer à prospecter ce coin...

Repost 0
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 22:50

Après avoir repris un peu mes esprits, à la suite du fameux coup de ligne de Julien, il était temps de revenir à des poissons de taille "normale"...



Après être passé voir mon pote Pierre Emmanuel (on s'était recroisé au cours de la manif sur la Bienne, et je lui avais dit que je passerai le voir), et avant qu'il ne fasse vraiment nuit, je plante ma tente le long de la rivière.
Et c'est tard dans la nuit que le Thias me rejoint afin d'être "aux affaires" de bonne heure le dimanche matin! En effet, on sait bien qu'aout est très compliqué donc autant essayer de profiter des heures les plus fraiches de la journée  pour essayer de trouver des poissons en activité...


Très peu de fishs attaquables au cours de cette matinée... On aura juste une belle occas, mais le petit brin de chance qui fait que cela aurait pu "rigoler" n'était pas de notre côté.

Une petite pause pour passer à une fruitière afin de récupérer un peu de Comté, et surtout un Morbier de folie, suivi d'une petite bière en terrasse, et retour au bord de l'eau, sur un secteur plus en amont...
Le Thias y avait aperçu quelques Thymallus au cours d'une précédente session; Vu que je n'en ai toujours pas fait cette saison, durant cet aprem, je suis plus en "mode groin".


Je m'essaie sur un petit groupe, mais ces derniers sont totalement inactifs...
Par contre, juste en dessous, il y a une jolie dormeuse qui se voyait comme le nez au milieu de la figure! Encore le petit brin de chance qui fait défault, car au bout d'un moment, j'arrive à "la réveiller", mais la belle se décroche...


Thias qui a continué son chemin, me passe un coup de fil pour me dire qu'il a trouvé des fishs actifs; Ce coquin m'apprend donc qu'il en a ferré quelques unes...

 

P1050378 blog

 

Mais les fishs semblent vraiment actifs que sur quelques secteurs particuliers, et malheureusement nous n'allons pas réussir à en re-leurrer...


On rebrousse donc chemin et sur un secteur devant lequel on était passé, je tombe sur des Thymallus avec un comportement bizarre; Ces derniers tournent comme des avions, en piquant de belles accélérations, puis font demi tour, et j'accélère à nouveau!
Je m'approche donc de plus près pour voir ce "cinéma"; Et j'en conclue que ces barjots s'alimentent!!! Ils doivent prendre des nymphes qui vont assez vite sous l'eau, comme des larves de mouche de mai, ou trichoptère, mais seul quelques toutes petites éphèmères crême me sortent sous le pif!!!


Y a pas, vu le manège qu'ils font, faut que j'arrive à en ferrer un! Et après plusieurs nymphes essayées, je remarque que c'est la couleur olive qui semblent les agacer un peu plus...
Du coup, je pose une nymphe assez lourde de cette couleur sur le fond, que je décolle assez rapidement lorsqu'il y a un poisson à proximité.
Rien de bien concluant, mais je réussirai tout de même à en ferrer un joli!

 

P1050386 blog

 

P1050396 blog

 

Sur le chemin du retour nous ne reverrons pas bien grand chose, mis à part une très grosse dormeuse au fin fond d'une fosse! Autant dire qu'elle est peinard...


Il se fait déjà tard, et avant de reprendre la route, on se fait un dernier spot, tout petit, mais où il a quasi toujours du fish à trainer...
Et en effet, il y a quelques poissons, dont une jolie qui s'alimente bien, et que l'on pêchera à tour de rôle durant bien une heure mais la bougresse est bien plus maline que nous...
Avant de plier, il y a un bout de gobage qui a lieu de temps en temps un peu plus haut.
J'y pose donc une petite mouche d'Ornans, et il ne faudra qu'un seul lancer pour que le fish monte...

 

IMGP4828 blog

 

 

 

Après quelques tofs, le poisson repart tranquille, et de notre côté nous nous séparons pour rejoindre chacun notre home sweet home...

 

IMGP4833 blog

Repost 0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 19:48

Tout commence la semaine passée; "Le gaillard" m'appelle pour savoir ce que je fais ce week end. Crevé de ma semaine de boulot à 3h du mat, et en plus le vent est annoncé, mais il finit par me convaincre...


Rendez-vous est donc pris pour 7h à "biiip". La veille au soir je reçois un SMS : "j'risques d'être peut être en retard, car je suis tombé dans un petit traquenard"...
Mais vaillant, le gars est là, à 7h, et on arrive quasi ensemble à quelques secondes d'intervalle!


On décide de filer en face; En se préparant, il commence à me raconter sa virée en Bosnie; Il réussit à me mettre l'eau à la bouche car il semblerait que les rivières sont magnifiques et gavées de fishs...
La matinée ne se passe pas trop mal; On voit quelques fishs, on en fait barrer...


Le vent commence à monter légèrement et avant de partir, on décide de faire un bout de bordure en face!
On remonte une partie dans l'eau, puis on remonte sur la berge, et là, on voit un gobage!
On s'approche, et en fait il s'agit d'un banc d'une quinzaine de petites truites entre 20 et 30cm.
On les regarde faire, quand tout à coup, nos regards se portent sur une masse verte posée au fond, au milieu de la rivière. Pour nous, il s'agit d'une truite énorme! Mais durant une accalmie du vent, on distingue que ce poisson est la tête à l'aval, et à de grosses pectorales. Un joli bec?
Ju décide d'aller y voir de plus près, pendant que moi, je reste sur la berge pour observer!
En se mettant à l'eau, il fait partir le banc de truite vers le large; Et tout à coup "la masse verte se réveille". Lui étant dans l'eau ne voit rien, mais moi en surplomb, je vois toute la scène!
Le brochet (car finalement, s'en est bien un) fonce sur le banc de truite, et intercepte en plein travers une truite d'une trentaine, et l'engouffre! Quel spectacle!!!


On continue notre ascension, à nouveau dans l'eau, et à un moment, "mon collègue" voit une onde le long de la bordure...
On se rapproche doucement, et à un moment, il me lance : "Y en a une"! Y a juste la tête qui dépasse; Tout le reste du corps est sous une berge creuse, mais cela semble joli"!
L'endroit est scabreux (pas mal de branches immergées), mais comme à son habitude, il tente toujours le coup!
La nymphe est expédiée, mais rien. Même coup avec animation mais à nouveau nada...
Va falloir lui amener dans le bec! Il essaie donc de faire LE poser; Et à un moment, nickel, sans aucune animation, cela lui arrive dans le bec, puis la nymphe disparait, aspirée!
Ferrage, elle y est! Et là, on voit sortir un truc, une chose, une bête!!! "La bête du Gévaudan"!!!
Selon, lui, il parait que lorsque je l'ai vu passé la première fois, j'avais la bouche grande ouverte, et les yeux écarquillés!!!


Bref, c'est très gros, et la priorité est de l'écarter de cette zone très scabreuse!
Lui bride donc assez fort (mais modérément, car du coup, il est avec un petit 14) et arrive à lui faire faire le mètre cinquante qui va bien, puis il part donc rapidement vers le large. Mais la bougresse tente de retourner dans son habitat, et donc pendant ce temps-là, je tape du pied et fait du bruit en surface, pour tenter de l'effrayer un peu et éviter qu'elle ne revienne par-là!


On connait une espèce de petite plage plus haut, et du coup, il décide que le mieux serait de l'échouer! Durant cette remontée, je reste entre la truite et la berge, afin de parer à un éventuel retour vers les arbres immergés. "Le gaillard" n'est pas vraiment confiant, mais j'essaie de le rassurer afin qu'il reste la tête dans la bagarre!
Arrivé à "cette fameuse plage", on constate qu'il y a trop d'eau pour l'échouer... Tant pis, va falloir la mettre à l'épuisette.
Je lui explique comment ce serait le mieux de procéder : Je vais me poster à un endroit pas trop profond et je ne bougerai pas, tout en étant accroupi, le plus près de l'eau (afin qu'elle ne me voit le moins possible), et ce sera à lui de faire un sorte d'essayer de me l'amener.


La première tentative n'est pas concluante... Cela fait déjà 20min que « le spectacle » a débuté, et le gaillard commence à avoir mal aux bras.
Lors de la seconde, elle vient de l'amont et donc descend gentiment la rivière; Elle arrive droit dans le bon axe. Je me plie en deux au maximum, et commence à enfoncer doucement l'épuisette dans l'eau!
Elle est à 2m, 1m, 50cm, allez, faut tenter le coup! Je relève d'un coup l'épuisette et c'est bon, elle est dedans!!!
Mais vraiment pas contente du coup, elle se débat comme une folle, et j'ai de plus en plus peur qu'elle me casse l'épuisette!!!


Mais non, j'arrive à la ramener au bord, et on hallucine complet sur la taille de ce poisson exceptionnelle!
Très dur comme cela de donner une taille, et "le gaillard" n'est pas en mesure de me dire si elle est plus grosse que sa 85 de l'an passé...
Le verdict du mètre tombe! 88cm!!!

 

P7220685 blog

 

P7220672 blog

 

P7220707 blog

 

IMGP4362 bis blog

 

IMGP4391 bis blog

 

On fait une petite séance photo, mais on se dépêche de la remettre à l'eau car ces vieux poissons sont toujours très fragiles...


Tout en la ré-oxygénant, on fait quelques subaquas (qui ne seront pas terrible, dû à une légère turbidité de l'eau).
Au bout de 5min, on sent qu'elle reprend ses forces et commence à se débattre; Nous la relâchons donc, et la mémère part sur une dizaine de mètre et va se poser sur une gravière 10m plus haut. On se dit que c'est bon, et qu'elle va remettre tranquille, là...


Du coup, on reste une demi-heure sur la berge à la regarder! Mais au bout d’un moment, on décide d'aller "la pousser" afin qu'elle regagne les profondeurs et des eaux plus calmes.


Le souci, c'est qu'en essayant de la pousser, on réussit sans problème à lui attraper la queue... Pas bon ça! Du coup, on la récupère, et on la ré-oxygène encore un bon moment (une vingtaine de minute).
Nous la reposons un moment sur le bas de la gravière (plus au large) afin qu'elle ait encore un peu plus de courant.
Mais au bout d'un moment, il faut se rendre à l'évidence, ce poisson ne pourra malheureusement pas repartir... Sa robe commence à blanchir, ce qui, une nouvelle fois n’est pas bon signe !


Après plus d'une heure de diverses tentatives, on arrive à nouveau à l'attraper à la main, et c'est donc la mort dans l'âme que nous sacrifions ce splendide poisson...

 

 

Au final, super coup de ligne d'un super poisson pour un super pêcheur, mais à notre grand regret, impossible de la rendre à son élément...

A titre d'info, on a effectué un prélèvement scalimétrique, afin d'essayer de connaitre son age! Affaire à suivre...

Repost 0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 17:54

Avec ce week end de l'Ascension, beaucoup trop de monde sur les bordures, et puis surtout au cours de ce pont, c'est l'occas de se retrouver entre potes, du côté de la  "Calousie".

En Calousie, très peu de spots sont pêchables à vue, mais c'est un petit paradis des eaux rapides!

Autre point très positif, il règne la bonne humeur, et niveau gastronomie, on y est pas malheureux... Rien qu'à penser au sanglier à la broche du samedi soir, que j'en ai encore les pailles qui s'affolent!!!

 

 

Enfin, revenons en au bord de l'eau et donc direction les têtes de bassin!

 

 

Voici d'ailleurs quelques secteurs :

 

Le secteur "aval" où l'on peut éventuellement pêcher à vue (mais peu de fishs étaient de sortis lors de mon passage).

 

IMGP3818 blog

 

IMGP3822 blog

 

Et des secteurs plus en amont, soit plus proche des têtes de bassin.

 

IMGP3843 blog

 

IMGP3840 blog

 

IMGP3845 blog

 

 

Venons en à la pêche...

 

2 options : la roulette (nymphe lourde sous la canne) et la sèche.

Je vais donc m'orienter vers la seconde proposition car bien plus ludique!

 

Pour les bouillons, j'ai opté pour un parachute  en H14, bien graissé afin qu'il reste bien visible même dans l'écume.

C'est une pêche interessante, car on pêche les postes, et l'on peut se faire surprendre à tout moment...

 

Pour les zones un peu moins rapides, j'ai choisi une oreille de lièvre, en H12, de la taille des belles éphémères qui sortaient; Avec cette mouche, je pêchais plus les gobages vus.

 

Ici très peu de chances de trouver les gros poissons que l'on retrouvent sur les secteurs aval des grosses rivières, mais je me suis vraiment régaler à redécouvrir cette pêche des petits truites des têtes de bassin!

 

IMGP3837 blog

 

IMGP3826 blog

 

IMGP3838 blog

 

Du coup, dès que la rivière aura rebaissé après les grosses précipitations de ces jours, c'est sur j'y retourne!!!

 

 

Merci encore à tous pour la bonne ambiance du week end, et surtout un immense merci à Calou qui nous a encore reçu avec les honneurs!

Repost 0