Lundi 23 juillet 2012 1 23 /07 /Juil /2012 19:48

Tout commence la semaine passée; "Le gaillard" m'appelle pour savoir ce que je fais ce week end. Crevé de ma semaine de boulot à 3h du mat, et en plus le vent est annoncé, mais il finit par me convaincre...


Rendez-vous est donc pris pour 7h à "biiip". La veille au soir je reçois un SMS : "j'risques d'être peut être en retard, car je suis tombé dans un petit traquenard"...
Mais vaillant, le gars est là, à 7h, et on arrive quasi ensemble à quelques secondes d'intervalle!


On décide de filer en face; En se préparant, il commence à me raconter sa virée en Bosnie; Il réussit à me mettre l'eau à la bouche car il semblerait que les rivières sont magnifiques et gavées de fishs...
La matinée ne se passe pas trop mal; On voit quelques fishs, on en fait barrer...


Le vent commence à monter légèrement et avant de partir, on décide de faire un bout de bordure en face!
On remonte une partie dans l'eau, puis on remonte sur la berge, et là, on voit un gobage!
On s'approche, et en fait il s'agit d'un banc d'une quinzaine de petites truites entre 20 et 30cm.
On les regarde faire, quand tout à coup, nos regards se portent sur une masse verte posée au fond, au milieu de la rivière. Pour nous, il s'agit d'une truite énorme! Mais durant une accalmie du vent, on distingue que ce poisson est la tête à l'aval, et à de grosses pectorales. Un joli bec?
Ju décide d'aller y voir de plus près, pendant que moi, je reste sur la berge pour observer!
En se mettant à l'eau, il fait partir le banc de truite vers le large; Et tout à coup "la masse verte se réveille". Lui étant dans l'eau ne voit rien, mais moi en surplomb, je vois toute la scène!
Le brochet (car finalement, s'en est bien un) fonce sur le banc de truite, et intercepte en plein travers une truite d'une trentaine, et l'engouffre! Quel spectacle!!!


On continue notre ascension, à nouveau dans l'eau, et à un moment, "mon collègue" voit une onde le long de la bordure...
On se rapproche doucement, et à un moment, il me lance : "Y en a une"! Y a juste la tête qui dépasse; Tout le reste du corps est sous une berge creuse, mais cela semble joli"!
L'endroit est scabreux (pas mal de branches immergées), mais comme à son habitude, il tente toujours le coup!
La nymphe est expédiée, mais rien. Même coup avec animation mais à nouveau nada...
Va falloir lui amener dans le bec! Il essaie donc de faire LE poser; Et à un moment, nickel, sans aucune animation, cela lui arrive dans le bec, puis la nymphe disparait, aspirée!
Ferrage, elle y est! Et là, on voit sortir un truc, une chose, une bête!!! "La bête du Gévaudan"!!!
Selon, lui, il parait que lorsque je l'ai vu passé la première fois, j'avais la bouche grande ouverte, et les yeux écarquillés!!!


Bref, c'est très gros, et la priorité est de l'écarter de cette zone très scabreuse!
Lui bride donc assez fort (mais modérément, car du coup, il est avec un petit 14) et arrive à lui faire faire le mètre cinquante qui va bien, puis il part donc rapidement vers le large. Mais la bougresse tente de retourner dans son habitat, et donc pendant ce temps-là, je tape du pied et fait du bruit en surface, pour tenter de l'effrayer un peu et éviter qu'elle ne revienne par-là!


On connait une espèce de petite plage plus haut, et du coup, il décide que le mieux serait de l'échouer! Durant cette remontée, je reste entre la truite et la berge, afin de parer à un éventuel retour vers les arbres immergés. "Le gaillard" n'est pas vraiment confiant, mais j'essaie de le rassurer afin qu'il reste la tête dans la bagarre!
Arrivé à "cette fameuse plage", on constate qu'il y a trop d'eau pour l'échouer... Tant pis, va falloir la mettre à l'épuisette.
Je lui explique comment ce serait le mieux de procéder : Je vais me poster à un endroit pas trop profond et je ne bougerai pas, tout en étant accroupi, le plus près de l'eau (afin qu'elle ne me voit le moins possible), et ce sera à lui de faire un sorte d'essayer de me l'amener.


La première tentative n'est pas concluante... Cela fait déjà 20min que « le spectacle » a débuté, et le gaillard commence à avoir mal aux bras.
Lors de la seconde, elle vient de l'amont et donc descend gentiment la rivière; Elle arrive droit dans le bon axe. Je me plie en deux au maximum, et commence à enfoncer doucement l'épuisette dans l'eau!
Elle est à 2m, 1m, 50cm, allez, faut tenter le coup! Je relève d'un coup l'épuisette et c'est bon, elle est dedans!!!
Mais vraiment pas contente du coup, elle se débat comme une folle, et j'ai de plus en plus peur qu'elle me casse l'épuisette!!!


Mais non, j'arrive à la ramener au bord, et on hallucine complet sur la taille de ce poisson exceptionnelle!
Très dur comme cela de donner une taille, et "le gaillard" n'est pas en mesure de me dire si elle est plus grosse que sa 85 de l'an passé...
Le verdict du mètre tombe! 88cm!!!

 

P7220685 blog

 

P7220672 blog

 

P7220707 blog

 

IMGP4362 bis blog

 

IMGP4391 bis blog

 

On fait une petite séance photo, mais on se dépêche de la remettre à l'eau car ces vieux poissons sont toujours très fragiles...


Tout en la ré-oxygénant, on fait quelques subaquas (qui ne seront pas terrible, dû à une légère turbidité de l'eau).
Au bout de 5min, on sent qu'elle reprend ses forces et commence à se débattre; Nous la relâchons donc, et la mémère part sur une dizaine de mètre et va se poser sur une gravière 10m plus haut. On se dit que c'est bon, et qu'elle va remettre tranquille, là...


Du coup, on reste une demi-heure sur la berge à la regarder! Mais au bout d’un moment, on décide d'aller "la pousser" afin qu'elle regagne les profondeurs et des eaux plus calmes.


Le souci, c'est qu'en essayant de la pousser, on réussit sans problème à lui attraper la queue... Pas bon ça! Du coup, on la récupère, et on la ré-oxygène encore un bon moment (une vingtaine de minute).
Nous la reposons un moment sur le bas de la gravière (plus au large) afin qu'elle ait encore un peu plus de courant.
Mais au bout d'un moment, il faut se rendre à l'évidence, ce poisson ne pourra malheureusement pas repartir... Sa robe commence à blanchir, ce qui, une nouvelle fois n’est pas bon signe !


Après plus d'une heure de diverses tentatives, on arrive à nouveau à l'attraper à la main, et c'est donc la mort dans l'âme que nous sacrifions ce splendide poisson...

 

 

Au final, super coup de ligne d'un super poisson pour un super pêcheur, mais à notre grand regret, impossible de la rendre à son élément...

A titre d'info, on a effectué un prélèvement scalimétrique, afin d'essayer de connaitre son age! Affaire à suivre...

Par chiroman - Publié dans : Mes virées à la pêche
Ecrire un commentaire - Voir les 41 commentaires
Retour à l'accueil

Florida Fields

 

 

AB Fly

Ardent pêche

 

flyfishingeurope

Derniers Commentaires

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés