Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 22:58

Coup de fil à l'ami Gégé, et ce dernier me dit qu'il bosse le lendemain. Tant pis, je serais tout seul...

Arrivé au bord de l'eau, le lendemain, je vois 2 voitures que je connais; Celle de Fabrice, et ... Celle de Gégé! Ah celui-là, il ne peut la quitter quelques jours, LA rivière!!!

Bref, on sera tous les 3 durant cette journée. Au cours de la matinée, nous en louperons une chacun avec Gégé, à cause du vent, et Fabrice en tentera une durant un long moment sans succès.
Du coup, avec ce zeffe, je décide de les emmener sur un spot, où il y a souvent une des deux bordures qui est abritée.

A un moment, Fabrice voit un poisson;

Tiens, il y a un poisson sous cette branche; Il me semble que c'est une arc!

Gégé qui est le plus proche l'attaque; Le poisson se décale pour prendre sa nymphe, et s'en suit un joli combat, pour mettre ensuite une belle zébrée de 47 dans l'épuisette(bravo les yeux de lynx!!!)

 


 

Un peu plus haut, Fabrice voit à nouveau un poisson posé sur le fond. Il l'essaie, mais rien; Je lui passe ma canne qui a une nymphe un peu plus lestée dessus mais toujours rien! Enfin, Gégé lui passe sa canne, et pan, il ferre et met à l'épuisette une jolie 42!


 

 

Un peu plus haut, je vais leur montrer comment ferrer un groin, et le décrocher quasi de suite...

A la redescente, je vois également un poisson posé au fond, et j'arrive à leurrer cette 45!

 

 

 

Enfin, on fait un petit tour sur la partie aval du spot; Gégé en voit une, mais qui n'arrête pas de circuler, alors que pendant ce temps, je trouve un joli banc de perche; J'allais mettre une nymphe à bille dorée, quand à un moment, je vois au milieu du banc un poisson plus gros... C'est bien une truite postée à 7/8m de la bordure dans le banc de perche.

Un petit lancer au milieu des arbres, et la nymphe tombe 1,5m devant le poisson; La nymphe s'immerge, et arrivée à la hauteur du poisson, la truite la voit et l'engouffre. Ferrage, chandelles, puis mise à l'épuisette grâce à Fabrice d'une 52!

 



 

Le vent forçit, et nous décidons d'arrêter.


Le lendemain, je suis vraiment solo, et malgrès le vent(qui s'est levé un peu plus tard que la veille), je vais faire une très belle matinée, sur une petite centaine de mètre de bordure.

Tout d'abord j'arrive "à serrer" la truite que Fabrice à pêcher durant un long moment la veille; 47 pour la gaillarde!

 


 

A nouveau 47 pour celle-ci qui grignotter du gamarre de pierre en pierre!

 



 

Et enfin, 53 pour ce poisson que j'avais repérer depuis quelques temps! Pour celle-ci, j'ai vraiment eu un gros coup de chance car elle a visiter de nombreux cailloux et je me demande encore comment mon Fluoroflex+ à résister!

 




 

En milieu de journée le vent est vraiment fort, et vu que ma pêche est faite, je décide d'arrêter de bonne heure!


Le lendemain pas grand chose à dire, si ce n'est un capot général! Même Daniel et son équipe n'ont pas fait une truite digne de ce nom...


Retour donc au bord de l'eau pour une nouvelle journée, cette fois-ci accompagné de Steph; On retrouve Daniel qui, pêche une vaironnée, et Pierrick accompagné de David, qui est venu faire un papier sur Daniel et sa société de pêche.

Tout le monde se sépare, et je pars à l'amont rive gauche accompagné de l'asticot! Au cours de la remontée on ne verra pas grand chose. Puis sur la partie amont on retrouve notre tocqueur national, alias Fred! On en profitera pour le filmer et il nous fera 2 poissons sous le nez; Une petite de 30 et une un peu plus jolie d'une quarantaine de centimètre.

On attend un peu que le soleil monte pour éclairer la bordure que je souhaite faire, puis on commence notre remontée.

Nous ne tardons pas à être rejoint par nos 3 pêcheurs de l'aval; On apprend que Pierrick a fait une jolie 55, alors que "le boss" a fait une petite arc...

Ca y est, nous trouvons enfin des poissons, mais ces dernièrs sont bien coquins car cachés au milieu des barbeaux!!!

Ils sont très peu actifs, et du coup j'opte pour des nymphes qui devraient déclencher l'agressivité! La semaine passée, "Al Pacino" va montré une nymphe qui avait bien marché l'an passé; Je m'étais empresser de la recopier, ainsi qu'une variante à bille rose!

Et bien grâce à cette bille rose, j'arrive à ferrer un très beau poisson.



Je finirais par l'épuiser à proximité de Daniel. 58 pour ce magnifique fish.



 

 

J'en passe donc une à Steph, mais il n'y croit pas trop... Faut dire que cela ne ressemble à rien!

Enfin il y aurait cru, il n'aurait pas été pris au dépourvu lorsqu'une truite d'une cinquantaine de centimètre à machouiller la nymphe!!!

De son côté, Pierrick trouve une autre vaironnée et fera une 50 dessus.



Il est ensuite l'heure de casser la croute, et l'ami Lilian qui était également sur place, nous a amener un bon petit poulet que l'ami Gégé nous fait cuire au feu de bois!

Autant dire qu'après cela, peu de pêche... Il faut dire que l'on a fini de manger et discuter, il devait bien être 16h30!


Le lendemain, je vois Gégé et son pote Michel sur la bordure où j'avais fait les 3 fishs. Je décide donc de les laisser tranquille pour faire la bordure juste en face d'eux, que je fais très rarement.

En remontant, je vois un joli poisson devant une pierre, un peu tard, mais ensuite je trouve un poisson dans une retourne. Il y a peu d'eau et l'approche n'est pas simple... Au bout d'une bonne vingtaine de minute je suis enfin en position planqué dans le seul bosquet au bord de cette retourne. Le poisson a un circuit établi et s'alimente au fond, le long de pierre. Je mets donc un petit gamarre non lesté, et anticipant son circuit je le pose sur son chemin, mais "la verrue" me fait un refus magistral. Je récupère comme je peux mon BDL de ligne pour changer de nymphe et mettre une petite orange spot toujours non lestée. Je la pose à peu près au même endroit, et cette fois-ci elle arrive gentiment dessus, ouvre le bec, le ferme, et je ferre donc en sautant à l'eau pour l'éloigner de la bordure!

Manque de bol, elle n'a pas la nymphe dans le bec, et s'enfuit donc toutes nageaoires dehors!!!(pas compris sur ce coup-là...)

Bref je grogne, et je m'en vais pas discrètement du tout, quand je me retrouve nez à nez avec un poisson posté dans un tas de bois! Il y a juste la tête qui dépasse.

Je me dis que c'est cuit et qu'elle m'a vu, mais au bout de trente secondes sans bouger, elle n'est toujours pas partie... Je prends donc doucement mon orange spot en main pour faire un petit coup d'arbalète. La nymphe tombe 10cm devant elle, et s'immerge doucement. Aussi doucement la truite avance dessus et s'en saisie au ralenti.

Ferrage puis gros bridage pour la sortir du tas de bois, et c'est une 53 qui finie dans l'épuisette!


 


 

On se retrouve ensuite pour discuter puis je les laisse pour rejoindre Phil qui est dans le coin! On décide de monter sur l'amont pour faire une bordure que l'on connait tous les 2!

Sur place, on retrouve un groupe de poisson que je connais; J'attaque donc la plus grosse, mais à un moment Phil me dit qu'il y en a une autre qui a pris??? Je ferres, et en effet, j'ai un poisson au bout de la ligne, mais pas celui que je pêchais! Je finirais par perdre ce poisson...

Au dessus, j'en débusque une jolie, proche de la bordure, mais dans un bon 1,5m d'eau. Je laisse Phil l'attaquer. Ces premiers passages ne sont pas bon car les nymphes trop légères. Je lui passes donc 1 ou 2 nymphes qui devraient convenir, mais "la denrée" fait sa capricieuse! Il essaie également quelques nymphes à lui mais toujours rien... Du coup, il me demande si je veux l'essayer... Bien evidemment, je dis oui!

J'opte pour une des nymphes que j'avais filer à Phil, mais pas dans les mêmes couleurs.

Un petit coup d'arbalète 1.5m devant le fish, la nymphe s'immerge, le poisson avance et se saisie de la nymphe; Pan, elle y est! Je ne la voyais pas si grosse dans un telle profondeur, et je finis par mettre une jolie 56 dans l'épuisette!


 


 

En redescendant, je le guiderai sur un poisson qu'il ne voyait pas, mais à nouveau pas de veine, car il la dépique!


Une nouvelle journée et une nouvelle destination : La rivière à Steph!

Nous serons également accompagné de l'ami BigNose!

Au cours de la matinée, nous ne verrons qu'une truite que nous n'arriverons pas à leurrer; Du coup, on se vengera sur les chubs.

En début d'après midi, on décide de bouger pour aller faire l'amont du parcours et bien nous en a pris, car Steph nous fera un magnifique fish.

Nous l'avons tout d'abord vu posté au milieu de la rivière; Steph se positionne donc, et la gaillarde décide de bouger; Avec le vent, nous l'avons perdu de vue un moment, puis je finis par la retrouver un peu plus bas. J'essaie donc de l'attaquer mais cette dernière ne m'en laisse pas le temps, car elle part chasser un petit blanc. Elle remonte ensuite doucement en direction de Steph...

Petit lancer roulé comme dans un rêve du gaillard, et à l'animation, la truite décolle prendre l'imitation.

56 pour ce splendide fish!

 


 



Viens enfin le dernier jour, où je vais participer à une pêche électrique pour sauver les poissons d'une portion d'un aflluent de LA rivière qui s'assèche...

Nous récupèrerons de nombreuses truitelles et ombrets, ainsi que des vairons et des loches!

Tout ce petit monde va ensuite retrouver les eaux de LA rivière...


11h, nous avons terminé, et je pars donc me faire un petit coup de pêche avant de rentrer.

Je découvre un très gros poisson, que je ne connaissais pas, posté sur une gravière; Une erreur d'approche, et disparition du "sous marin"!

Je vais ensuite voir les 2 poissons sur lesquels nous sommes depuis un moment avec Gégé; Il a loupé la plus grosse à 2 reprises, mais je n'ai jamais eu l'occasion de vraiment les pêcher.

La gaillarde est bien maline, et me refuse de nombreux modèles, mais à un moment où je n'y croyais plus trop, elle avance un peu plus vite sur mon gamarre. Je ferres au cas où... Mais elle est au bout!!! Surpris, je ne la bride pas sur les premiers mètres et une fois qu'elle a pris de la vitesse plus moyen de l'arrêter et elle va me casser dans un tas de pierre! Dommage car ce poisson ne devait encore pas être loin des 60!

Ensuite à l'amont, un groupe de 2/3 poissons me fera tourner en bourrique durant près de 2 heures sans que je ne puisses en ferrer une!

 

Une grosse et bonne session, où les poissons ont plutot été au rendez vous...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cigale 08/06/2009 23:59

tu sais ce qui manque sur ce blog et qui serait putain d'original et un putain de scoop??

Des photos de riquettes!

Top, bft. 06/06/2009 14:52

bof, même pas une 60+ :-(
Tom, bft.

f.miege 05/06/2009 13:46

salut ma poule ben je suis admiratif des tes résultats,je vois que le steph assure pas mal non plus.a bientot au bords de l'eau les filles.

Fabrice 05/06/2009 08:52

Whaoouuu quel récits ! C'est le premier récit sur La rivière comme tu a nommes où je n'arrive pas compter les poissons pris.

Félicitations !

toto 04/06/2009 14:25

pitaing, dire que j'aurai du venir! en plus la nonna était en congé et aurait pu garder paloma! chapeau mon petit la barbe te va bien!!!!