Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 23:30
 Par chiroman le mercredi, mai 21 2008

Cela faisait un baille que je voulais aller pêcher ce poisson : l'aspe! Cette saison, c'est décidé, je vais y aller. Après en avoir parlé à l'ami Lorenzo, le gaillard est partant. On décide donc de contacter un spécialiste de ce fish et membre de la Team Lure Fishing Junkies (cf lien "site de pêcheur") : Matthias Rasta Lothy!

Une semaine avant notre arrivée, on appelle Thias pour prendre la température. Les news ne sont pas bonnes : peu de poissons en activité et eau pas super claire. Il nous demande même si il y a moyen de repousser, mais avec « le planning de ministre » de Lorenzo, cela sera tout de même pour cette semaine.

Lundi matin, on rejoint Matthias chez lui pour boire un jus, et pour parler comment on va s'organiser pour ces 2 jours! Pour couronner le tout, dans les mauvaises nouvelles, il nous apprend que durant les 2 jours, on devrait avoir un gros vent du nord, peu de lumière pour pouvoir les pêcher à vue et en bouquet final, l'éclosion des alevins de cyprins dont ils sont tant friand! Durant plusieurs semaines, ils vont de gaver de ces « têtes d'épingles » inimitables...

Parlons un peu de ce poisson peu connu : Il est arrivé par le Danube et est en train de coloniser l'Est de la France. Ce cyprin se nourrit de larves lorsqu'il est petit, mais adopte rapidement un régime carnivore dès qu'il devient plus gros. Les principaux « ennemis » des pêcheurs d'aspe sont les petites mamies... Mais pas n'importe lesquelles : celles qui jettent du pain pour les canards ou autre cygnes. Il peut totalement se détourner de ce qu'il chasse pour piocher dans les morceaux de pain dérivant en surface!!! Bref le capot quasi assuré lorsqu'il sont sur le pain... C'est également un poisson très rapide : Matthias, lors de grosses périodes d'activité à essayer de les semer mais sans réussite; c'est à dire qu'il passait avec un leurre sur les chasses en ramenant le plus vite qu'il pouvait, et bien l'aspe arrivait à rattraper le leurre pour s'en saisir!!! Il a même essayer avec de gros moulinet carpe avec une très grosse récupération, et bien encore une fois il s'est fait rattraper!!! Autre chose, les attaques de fous furieux; Il fonce comme un fou sur le leurre, et c'est arrivé à plusieurs reprises que Matthias se fasse ouvrir les hameçons, ou les agraphes à la touche!!!

Au niveau de la pêche, une seule règle : ramener très vite! C'est un poisson très cyclique : il pourra être quasi invisible toute la journée, puis durant 20 minutes, faire des chasses de débile! Des remous de 3m2 ne sont pas rares. Mardi matin, il y en a un qui est monté sur le stream sans le saisir... J'y pense encore!

Bref, lundi pas mal de poisson vus durant la matinée en train de rouler en surface(surement sur les alevins), mais nada! L'après midi on ne verra, ni ne fera rien! Du coup, Matthais appelle tous ses collègues pour récuperer des tuyaux...

Mardi matin, on rattaque au même endroit que la veille. A peine arrivée, Matthias en tente un, en bordure, sans réussite. De son côté, Lorenzo manque une belle attaque! On est un peu rassuré car on ne les voit pas dans les alevins, mais toujours rien...

On change de spot et au premier lancer, Lorenzo arrive à nous faire un aspounet de 45.

On continuera à peigner mais plus rien... Selon Matthias, cela sera la seule solution pour faire 1 ou 2 fishs : Peigner les culs de barrage.

Midi, on récupère des pizz et les floats et direction un barrage un peu plus en amont. Le spot est petit et l'on part à 2 avec Matthias pendant que Lorenzo reste au bord. Après quelques lancers, grosse chasse à l'aval; On reprend espoir. Et après une quinzaine de minutes, j'enregistre une grosse touche! Yes il y est!!! Enfin, mon premier aspe! Je suis comme un dingue! 65cm de muscles.





On peignera bien encore le spot mais plus rien. Enfin, ne nous plaignons pas, nous aurons fait chacun 1 aspe, et vu les conditions que l'on a eut, c'est déjà pas mal... Matthias était un peu déçu de na pas pouvoir nous emmener sur ces spots de pêche à vue... Mais rendez vous est déjà pris pour cet automne. Et là, je compte bien faire fumer le moulin à plusieurs reprises...

2 jours passés avec un passionné, connaissant bien son territoire(et la réglementation très compliqué!), et qui plus est, vraiment génial! Je ne peux que recommandé de le contacter si vous voulez traquer ce super fish(mais aussi les autres carnassiers) du côté de Strasbourg.

Merci encore Matthias, mais aussi, La Miss, Ken et Jean Louis... Et à bientot, j'espère sur les rivières Francs Comtoises, au mois de Septembre...

Partager cet article

Repost 0

commentaires