Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 18:40
 Par chiroman le mercredi, avril 30 2008

Cette fois-ci, mon week end a commencé dimanche matin. Départ pour Bellegarde pour le baptème de ma filleule. Une journée où l'on a eu de la chance avec le temps, et ainsi nous avons pu faire de belles photos, mais aussi manger dehors...

Lundi matin, changement de temps; Du coup, direction l'Azergues en espérant que la pluie annoncée déclenche une éclosion... 11h30, pas de pluie, et 3 poissons vus mais très mal polis! Coup de fil au « Fildefer », et décision est prise de se rejoindre sur la BRA. Sur la route la pluie fait son apparition. Pas grand chose à dire sur le premier spot, si ce n'est que cela commence à sentir bon sur les bordures...



On ne verra que 2 poissons, que l'on fera fuir en remontant la bordure comme des sangliers pour rejoindre les voitures. Cependant, les petits alevins sont bien là, et la vie reprend ses droits après les crues.

La pluie commence à forcir, et l'on décide de faire un dernier spot avant de rentrer. Arrivée sur place je suis scpetique... « On va tout de même regarder sous le pont... »

Et sous le pont, on pourra observer durant plusieurs dizaine de minutes le manège d'une 65+ qui chasse tout ce qui s'approche, y compris une 50!!!

Il tombe des seaux d'eau, et il est temps d'abandonner... Une fois chez le Bon Yann, opération séchage car tout est trempé...

Mardi, où aller? Un coup d'oeil sur internet et je vois que la BRA est redescendue et que la Bienne et la Haute n'ont pas bougé... Je ne crois pas au maintient de ce débit sur la BRA, mais tant pis, je tente le coup! Quelques dizaines de minutes plus tard, je suis au bord de la BRA, et elle est haute... Bien plus qu'annoncée! Que faire monter sur la Bienne ou retourner sur l'Azergues? Y en a marre de l'Azergues! Tant pis, je pousse sur la Bienne on verra bien... Je ne « sens » pas trop cette rivière, mais y a plus que cela... Je l'ai pourtant pêché régulièrement lorsque je bossais à Bourg, mais elle m'attire moins que la BRA ou la Loue...

Enfin, arrivée sur place vers 10h, c'est un peu haut, mais l'eau est claire, et c'est bien là, le principal! Je m'équipe, met une pointe en 14, vu les denières ouvertures d'hameçon et à peine au bord de l'eau, je vois déjà un fish; Bon signe cela! Je verrais quelques poissons mais totalement inactif! Au bout d'un moment, je vois un poisson un peu plus gros que les autres, et qui mangent des larves sur le fond! Il a un comportement bizarre, et je ne sais pas trop comment me placer. Après une dizaine de minute à l'observer, je prends une option : l'approcher et l'essayer à l'arbalète. Mais au moment à sortir la canne pur la bander, la miss prend peur et remonte de quelques mètres. Là où elle est, elle est mieux disposée; J'attend plusieurs minutes, pour qu'elle « se calme ». Elle est à 6/7m. Premier lancer trop court, le deuxième trop à droite, le troisième est bon! La nymphe s'immerge, le poisson se décale, mais je le vois très mal; Je guette le BDL, et à un moment, l'immersion est plus rapide, je ferres, et elle est au bout!!! J'y crois même pas... Le feeling du NAVeur, c'est trop bon! Le 14 n'est pas de trop, et elle tente de rentrer dans toutes ses caches en bordure; Après avoir sauté au bouillon un peu plus en aval, où j'avais pied, la belle part au milieu, et le combat est de suite plus simple à gérer. Ce joli poisson de 50 fini dans l'épuisette!



Le premier joli poisson de la saison NAV. Je suis vrai heureux, la journée est déjà gagné. Je reverrais quelques autres poissons sur cette bordure mais sans réussite. Changement de spot, et direction l'aval de chez Nanard, où cela croise souvent. Et bien rien, pas une seule adipeuse! Je repends donc la voiture pour aller un peu plus à l'amont, à mon coin préféré...

Au bord de l'eau, j'en vois une en arrivant, mais elle aussi m'a vu. Je remonte un peu mais rien, du coup, je redescends où j'ai commencé. Au même endroit mais un peu plus près, je revois une truite; Et elle se nourrit. Je m'approche doucement, puis bien installé, je sors le BDL. Arrivé à portée de tir, je lance, la nymphe dérive, la truie se décale de 20cm et prend la nymphe, ferrage! Pendu!!! Elle est un peu plus petite, mais encore gros combat, avec chandelles et tout le chantier! Ca y est, elle est dedans! Un poisson de 45 avec une robe superbe!



Durant que je m'installais pour la pêcher, je vu un gobage sur la remontée de pente chère à l'ami Marko(j'ai également vu quelques March Brown)... Je vais donc voir ce poisson. Malheureusement avec le combat de l'autre, elle a du filer. Mais en regardant de l'autre côté, je vois un beau poisson en train de nympher en plein milieu de la rivière... C'est un beau poisson, et il fait des écarts de 40/50cm pour intercepter les nymphes! Je me positionne, et le premier lancer est le bon! La nymphe dérive, le poisson la voit, et cette garce va faire une chose que je déteste : Elle suit la nymphe vers l'aval... 50cm, 1m, puis 2m(mais que c'est long!!!) et finalement, juste au dessus du radier la prend! Ferrage, elle y est! Sur le ferrage elle monte un peu à l'amont, mais elle part ensuite direct dans le radier. Je coure après elle sur une cinquantaine de mètre, puis après une dernière chandelle elle rentre (enfin) dans l'épuisette! La barre des 50 est passé avec ce poisson tout en muscle de 53!





14h, le vent se lève un peu, et puis la journée est faite! J'allais pour partir, lorsque je vois l'ami André (Dédélabienne); Je m'arrête, on discute. « Allez, je t'accompagne une petite heure, car après il faut que je passe à la maternité pou voir la fille à l'ami Lorenzo(elle est née diamnche après midi) » Nous ne reverrons rien, et je laisse Dédé au bord de la Bienne....

Un bon petit week end, avec en prime, un triplé de 45+ en 4 heures de temps! Il y a longtemps que je n'avais pas fait cela...

Partager cet article

Repost 0

commentaires