Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 18:22
 Par chiroman le mardi, mars 18 2008

Dimanche en regardant les niveaux d'eau, je ne me fais guère d'illusions, et je charge donc la 9' soie de 8 et la canne à leurres dans la voiture, pour aller pêcher l'Ain...

Arrivé sur place, elle a encore montée, rendant la pêche au stream impossible! Je monte donc la canne aux leurres pour attaquer dans « la lône qui ne teinte jamais ». Je pêche quelques temps sans succès; Je ne le sens pas et du coup je change de spot. Direction un des spots à Seb (Sioule 7100), où ce dernier avait fait son dernier big fish de 2007! Des pêcheurs au manié sont sur place, et l'on discute un peu. Il me dit que selon lui, les niveaux sont un poil haut, qu'il n'a pas fait grand chose depuis l'ouverture si ce n'est qu'une 2kg, la semaine passé. Il est également moucheur, du coup, je lui apprends que j'ai vu des march brown la semaine passé, et aussi qu'un pote à moi, a fait une 4kg vendredi dernier au manié...

Bref, je commence à manier le courant « au plastoc », mais même avec plus de 20g de plomb, je ne sens pas travailler correctement mon leurre. Un peu plus bas, le courant est moins puissant, et j'opte là, pour un poisson nageur; Je sens que cela va mieux, mais après plus d'une heure à peigner aucune touche...

C'est la fin de matinée et j'y vois pas beau... Du coup, j'en profite pour prospecter différent coin. Je retrouve un accès à un spot, que l'on a cherché il y a peu avec Pascal.

Puis par la suite, oh miracle, je retrouve « un affluent qui ne teinte pas », qu'un chmoufeur m'avait montré... Je remonte doucement la bordure, sous la pluie, et je trouve une truite en pleine activité. Des dizaines d'éphémères dérivent, et sont interceptées par la dame...
Après quelques minutes, pour me positionner correctement, je suis en place pour la pêcher. Le souci, est qu'il y a pas de veine d'eau marquée lui apportant le casse croute, et du coup, pas simple en l'absence de lumière de savoir où elle est? Son parcours n'a vraiment ni queue ni tête, mais au bout d'un moment, je pose ma mouche d'Ornans(je ne pêche quasi qu'avec cela en sèche) au milieu de 3 ou 4 éphémères, et la belle monte se saisir de mon imitation! Ferrage, bagôrre, épuisetage, et il était temps car elle se décroche une fois dans l'épuisette! Un joli poisson de 42/43cm!



Je remonte un peu au dessus, car il y a d'autres poissons en activité, mais le temps que je me positionne, et l'éclosion diminue peu à peu... Il faut dire aussi qu'il est déjà 16h! En remontant la bordure, et avec la mauvaise lumière, je ferais fuir un magnifique poisson... Il est temps de rentrer.

Le lendemain, repos, puis départ de chez Lorenzo vers 10h30. Arrivé sur place, malheureusement le vent est de la partie, ainsi que les nuages! On vadrouille un peu, mais on ne voit rien; Du coup, on casse la croute pour être prêt en cas d'éclosions! On se positionne en cas de gobages, mais à la place de cela, le vent tombe, et nous laisse deviner 3 poissons dont un très joli(surement celui que j'ai fait fuir la veille)! Ni une, ni deux, je l'attaque. Poser 1,5m devant le poisson, à 1m d'elle la truite voit la mouche, fonce dessus, et la prends! Je ferres, mais rien!!! Je m'en veux... Heureusement, la truite n'a pas été apeuré. Je lui représente différentes nymphes mais sans succès, jusqu'à ce que j'opte pour la nymphe avec laquelle Steph a cassé au ferrage la semaine passée. Et malheureusement, même cinéma; Elle fonce dessus, je la voit fermé le bec, je ferre et rien!!! Dépité, je laisse ma place à Lorenzo. Il l'a voit mal, et du coup je le guide. Après divers changements de nymphe, il met un petit autruchon olive; Je vois la truite se décaler, ouvrir la bouche, puis fermer le bec. « FERRRES! » Il s'exécutes, la canne plie, mais après une seconde, le poisson se dépique! Aïe, on est pas en veine... Il reste un poisson plus petit encore actif, mais il ne pourra le leurrer. De mon côté, je remonte un peu plus haut, et je peux voir un gobage... Discrètement je m'approche, mais malheur, je vois une belle truite descendre à toute nageoire. Je me dis que c'est foutu, que j'ai effrayé ce poisson... Mais cela regobe! Il devait y avoir 2 poissons... Je renoue une mouche d'Ornans; Premier lancer un peu court, le deuxième est bon. La mouche dérive puis disparaît avec un bruit d'aspiration. Ferrage! C'est bon elle est au bout, et après quelques secondes j'arrive à la glisser dans l'épuisette. Un joli poisson de 45, avec une robe magnifique!



Le fait d'être rentrer dans l'eau pour l'épuiser, à apeurer tout le monde, et nous ne reverrons plus rien... Il est 16h30, et nous décidons de rentrer.

2 jours partis sous de mauvais hospice, mais très bien fini! Qui aurait cru que malgrès des niveaux haut, quasi partout, on aurait pu pêcher en sèche et à vue.

Merci encore au chmoufeur pour m'avoir fait découvrir cet affluent. Et dire que je crois qu'il y était samedi dernier et qu'il n'a rien vu...

Partager cet article

Repost 0

commentaires