Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 18:01
 Par chiroman le mercredi, février 6 2008

Depuis le temps que cette rivière hante mes pensées, il fallait bien que j'écrive un petit truc sur la Basse Rivière d'Ain!

Cette rivière est vraiment particulière pour moi, car après avoir quitté mes réservoirs morvandiaux, c'est sur cette rivière que j'ai débuté la pêche en cours d'eau. Enfin, cours d'eau, voir limite fleuve pour la BRA! De plus, j'ai eu la chance d'avoir un guide particulier, en la personne de l'ami Laurenzo. Ce dernier la pêche depuis qu'il a une quinzaine d'année, et m'a donc permi de découvrir toutes les techniques rivières, et de gagner du temps dans la découverte des secteurs. Je suis encore loin d'arriver au niveau du prof, mais je m'attache à m'y approcher; Et certaines fois, j'arrive à voir un poisson avant lui, ou mieux, j'arrive à le « driver » pour tenter une belle!

Ma rencontre avec cette rivière, remonte donc à l'an 2000; A l'époque, je bossais à Bourg en Bresse, et cela me permettais donc d'y être très souvent fourré. Et durant les périodes fastes, je me levais à l'aube pour pêcher jusqu'à 8h30, puis reganger le taf à 9h. Et lorsque 19h arrivait, je m'empressais de sauter dans la carriole pour rejoindre les chemins en terre du bord de l'Ain. Bien sur, les rencontres se succèdent : le Grand Pierre, grand ami de Laurenzo, et personne très attachante. Avec son allure de Gaston Lagaffe(on pourrais écrire un livre sur toutes ses histoires de pêche), le Grand, comme on le surnomme, connait également très bien cette rivière, et ne manquerai pour rien au monde, ses fameux gloops(« espèce de gobage que font les grosses truites lorsqu'elles mangent les gamarres dans très peu d'eau). Fred R., secrétaire à l'UPRA et grand pêcheur des truites de l'Ain; C'est toujours avec plaisir que l'on se croise sur nos secteurs pour parler de la rivière, des truites misent à l'épuisette, ou bien les grosses perdues. L'ami Jeannot, grand pêcheur, et qui lorsqu'il est sur la BRA ne recherche que les grosses truites. Son expérience et sa vision de l'approche est toujours pour moi un exemple! Une personne presqu'aussi importante que l'ami Laurenzo, même si je ne le croise pas assez souvent... Ou bien, le petit papy qui pêche à la calée, et qui est là depuis des dizaines d'années. On parle de l'évolution de la rivière et de l'écosystème, ou encore de la belle qu'il a cassé hier. Bref toute ces rencontres toujours plaisantes et enrichissantes...

Ce qui est formidable avec cette rivière, c'est que lorsque l'on part à la pêche, on ne sait absolument pas sur quel poisson on va tombé en face... Que ce soit ce sandre d'environ 70 posté sur la bordure le long du camping de Pont d'Ain, et leurré au stream blanc à vue; Ou bien ce cristivomer pris au stream par Laulau avec une rivière à 150m3; Ou encore cette série de corégone pris par Jeannot dans un profond avec une oreille de lièvre; Mais il y a aussi ce brochet frôlant le mètre, perdu l'an passé avec Phil, avec une 9'soie de 4 et un 14 centième... En fait, lorsque je suis au bord de la BRA, du moment que le coup ligne peut valoir le coup, je peux attaquer n'importe quel fish; Tanche, carpe, perche, ou autre, tout poisson mérite d'être leurrer sur la Basse!

Mais pour l'instant, pour moi, encore jeune pratiquant de cette rivière, il y a l'avant et l'après 2003. Enfin surtout pour ce qui est de l'ombre, car au niveau truite la différence n'est pas trop trop marqué; Mais pour les ombres, cette canicule a vraiment fait du mal. Je me rappelle mai 2003, et cette quantité d'ombres, tous concentré, alors que je n'avais jamais vu ce phénomène? C'est sur que le printemps 2003 a été phénoménale niveau pêche, avec des ombres record de pris, mais à partir de juin, cela a tourné au cauchemar... D'après ce que disent les anciens, la BRA a un cycle décennale : tous les 10 ans, une catastrophe apparaît : Un coup la furonculose, une autre fois, la canicule, etc... Enfin, les stocks remontent gentillement, et avec une fraie 2007 qui a très bien réussi, les choses rentrent doucement dans l'ordre... A la suite de cette canicule, j'ai déserté la BRA pour laisser les survivants tranquilles, et avec cette "dispariton" des ombres, je me suis un peu plus rabattu sur les zébrées(car auparavant, je pêchais plus les groins), et je dois dire que cette saison passée apluoto été réussie, malgrès des conditions météos pas toujours faciles(mis à part avril). De plus, cela faisait un bille que je n'avais pas vu autant degamarres!

Et qui dit grosses truites de la BRA, dit automatiquement gamarres!!! Quel ballet magnifique de voir ces milliers, ou ces millions de crevettes se promener sur les bordures. Et forcément cette manne attire les poissons; Même les ombres se retrouvent dans très peu d'eau à piocher un gamarre à droite, à gauche.

La période des crevettes est un moment a ne surtout pas louper car les poissons, voir les très gros poissons sortent des profonds, pour récupérer cette quantité de protéïne. J'ai pu voir certains poissons remonter la bordure guele grande ouverte pour engloutir un max de crevettes. Autre chose particulière, certaines ont le bec complètement rapé à force de cogner les pierres pour manger les gamarres! Voir 3 totoches tournait dans une retourne de quelques m2 est un spétacle qui fait dresser les poils sur les bras!!! Et au cours de ce mois d'avril, les grosses sont sorties : Avec mon compère, on a pu en voir quelques unes passées les 70( sans malheureusement pouvoir les leurrer); Mais le poisson de la saison a été pris par le président de l'UPRA, Daniel Rojon, avec un poisson magnifique de 'un peu plus de 75cm!

Mes quelques voeux pour 2008 sont : un été pas trop sec afin de limiter la mortalitée, beaucoup de gamarres pour faire sortir les grosses, et pas trop d'ouverture de robinet par la fée EDF, pour éviter de dégrader la rivière et ne pas faire de la route pour rien!!! Et si l'on a tout cela, les truites devraient répondre présent...

Allez plus qu'un mois avant de retrouver le Grand Pierre, Jeannot, ou encore Fred, qui doit d'ailleurs m'emmener sur quelques secteurs que je connais mal... Et bien sur retrouver la rivière!

Partager cet article

Repost 0

commentaires