Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 15:56
  Par chiroman le mercredi, juin 20 2007

Non, ce n'est pas un remix de la chanson de Benny B... Mais plutôt, comment je pourrais résumer ma journée de pêche en région parisienne en bord de Seine!

Allo Toto, qu'est ce que cela dit en Seine, les sandres sont actifs? Pas vraiment, mais pour les carpes cela devrait être jouable... On peut tout de même, faire une petite infidélité à la flyfishing attitude, avec de la pêche aux leurres la matinée, puis l'après midi, traquer de la carpe en NAV!

Arrivée en aval de la capitale durant la nuit, on est dans la barcasse vers 6h. Les bras de Seine ici, sont splendides, et en voyant cette photo, on est loin de penser que l'on est sur la Seine en aval de Paris...



Les premiers spots ne donnent pas grand chose, jusqu'à ce que l'on arrive à l'amont d'une ile, et à peine ancrer, grosse chasse à une vingtaine de mètres. Pas le temps de réfléchir, et je prends lapremière canne que j'ai sous la main, je lance sans regarder ce qu'il y a au bout, et après 2 animations, pendu!


En descendant, en longeant l'ile, nous n'aurons aucune touche... Arrivé à l'aval de cette ile, nous stoppons pour pêcher le remou, et à nouveau une belle perche. Une matinée avec peu de touche; J'étais venu pour les sandres, et du coup 2 belles bossues!



L'après midi, revenons aux choses sèrieuses avec un fouet à la main...

Cette petite gravière qu'alimente par infiltration les eaux de la Seine, est peu profonde(maxi 1,5m) et les eaux sont bien claires, ce qui nous permet de pêcher ces dames en nymphe à vue.

A peine sortons nous de la voiture que déjà nous apercevons, les remous signalant la présence des cyprinidés en train de casser la croute! On s'équipe, fixe un bout de 18 centième avec au bout, bien sur un chiro! Toto, en seigneur, me laisse attaquer la première; Poisson reperé, lancer arbalète, animation le poisson se décale, pendu! Gros rush et après quelques minutes, j'échoue la belle.



Au tour du « local », et le premier poisson qu'il attaque est peu coopératif, et après plusieurs essais, gros coup de queue, pour s'éloigner de nous... La 2ème sera la bonne, et à peine ferrer, elle nous gratifie d'un gros rush, et Toto, l'arrête juste avant qu'elle ne rentre dans la fôret immergée.

 



Par la suite, durant plus d'une heure, nous n'enregistrons que des refus! Jusqu'à ce que j'en aperçoive une, la tête dans un herbier; Premier lancer, animation, et bravo! Je la loupes... Mais la belle n'a pas bougé. Deuxième tentative, et bingo, elle prends, mais je n'avais pas changé ma pointe, et la dorsale de la précédente l'avait fragilisée, du coup, casse au ferrage...

Un peu plus haut, Toto m'appelle, et un banc d'une vingtaine de carpe sont là! Mais les bougresses ne sont pas actives, et nous n'arriverons pas à en faire une.

Au loin, j'aperçois des remous; Bon signe, il en reste quelques unes actives. Premier poisson tenté et refus... Mais le poisson juste à côté, mange bien.Je pose la mouche à 40cm, décollage du chiro, elle le voit, et prends!

 



Il est temps de rentrer; Quel tristesse de devoir quitter ce petit coin de Camargues en région parisienne...

Une journée où les sandres n'ont pas répondu présent, mais une après midi avec les carpes, et c'est le bonheur...

Partager cet article

Repost 0

commentaires